Conflans-Sainte-Honorine Le maire veut une solution de relogement pérenne pour les Tibétains

Le maire (Lr) Laurent Brosse demande à l’État de trouver rapidement des solutions pour les Tibétains. Presque 300 d’entre eux sont installés en ville.

12/09/2017 à 16:38 par maxime.laffiac

Sur les quelque 300 Tibétains présents à Conflans, 63 d’entre eux sont hébergés actuellement sous des tentes.
Sur les quelque 300 Tibétains présents à Conflans, 63 d’entre eux sont hébergés actuellement sous des tentes.

Conflans, capitale des réfugiés tibétains. Alors que les premiers, qui ont fui les répressions du régime chinois, sont arrivés en 2012, près de 300 Tibétains sont actuellement installés sur le sol conflanais. Pour la municipalité, il est urgent d’agir. « La situation n’est plus tenable », insiste le maire (Lr) de Conflans, Laurent Brosse.

En effet, si certains ont été hébergés à titre provisoire par des familles d’accueil ou encore abrités sur le bateau Je Sers, bon nombre d’entre eux dorment sous des tentes plantées sur les bords de Seine. « On en compte une soixantaine », précise l’édile. À maintes reprises, le maire a alerté la préfecture des Yvelines de la situation. « Nous avons envoyé un troisième courrier au préfet il y a quelques semaines. Une demande qui est restée lettre morte pour l’instant », déplore Laurent Brosse.

Trois à quatre arrivées par jour

Face à ce silence radio, la municipalité se tourne désormais vers l’État. « Nous demandons des solutions immédiates pour les réfugiés hébergés sous les tentes, et pour ceux qui ont été logés dans les locaux de Voies navigables de France (Vnf), dont le bail expire en 2018, précise l’édile. Nous ne sommes pas mesure de répondre seul à l’arrivée continue des réfugiés. Il y a au moins trois ou quatre arrivées par jour. »

D’autre part, Laurent Brosse réclame la tenue d’un suivi, « administratif et sanitaire », pour chaque Tibétain accueilli. « Il y a un défaut de suivi qu’il faut rectifier », insiste l’édile. Et de conclure : « nous faisons ce qu’il faut de notre côté. »

78700 Conflans-Sainte-Honorine

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 22 sept. 2017

Pontoise
Ven
22 / 09
18°/11°
vent 10km/h humidité 63%
Sam19°-7°
Dim22°-9°
Lun18°-11°
Mar19°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :