Cergy Coupure d'eau chaude mercredi et jeudi dans le Grand centre et aux alentours

12/09/2017 à 15:08 par Jérôme Cavaretta

La fourniture d'eau chaude sanitaire sera suspendue sur l'ensemble des habitations et organismes situés dans le secteur du Grand centre du mercredi 13 à 9h au jeudi 14 à 20h (photo illustration)
La fourniture d'eau chaude sanitaire sera suspendue sur l'ensemble des habitations et organismes situés dans le secteur du Grand centre du mercredi 13 à 9h au jeudi 14 septembre à 20h (photo illustration).

Suite à l’importante fuite qui a frappé le réseau de chauffage urbain le 17 août sur le boulevard de l’Hautil à Cergy, une réparation provisoire avait été mise en œuvre dans les 48 h afin de limiter la gêne des usagers.  Afin de sécuriser le réseau, la réparation définitive de la portion concernée – avec remplacement de 12 mètres de tuyaux – est programmée par l’entreprise Cyel mercredi 13 et jeudi 14 septembre. Durant cette période, la fourniture d’eau chaude sanitaire sera suspendue sur l’ensemble des habitations et organismes situés dans ce secteur du mercredi 13 à 9h au jeudi 14 à 20h. Pour les usagers concernés par cette interruption, un accès gratuit aux douches collectives et individuelles de la piscine du Parvis de la préfecture est mis en place le mercredi de 12h à 18h30 et le jeudi de 12h à 13h30. Sont concernés les quartiers suivants : Grand Centre, Maradas, Palette, Plants, Touleuses, Croix Saint-Sylvère, Les Châteaux, Larris, Quartier Lange.

95000 Cergy

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 22 sept. 2017

Pontoise
Ven
22 / 09
18°/11°
vent 10km/h humidité 63%
Sam19°-7°
Dim22°-9°
Lun18°-11°
Mar19°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :