Argenteuil Cours à pied. Mauduit héroïque

Le 26 août à Privas (Ardèche), Christian Mauduit a remporté les Six jours de France, la plus longue épreuve officielle de course à pied sur route de l'Hexagone.

05/09/2017 à 17:37 par Joseph CANU

Christian Mauduit (n°10)<br />
a remporté pour la seconde fois les Six jours de France,<br />
à Privas en Ardèche. -
Christian Mauduit (n°10) a remporté pour la seconde fois les Six jours de France, à Privas en Ardèche.

837,8 km en 144 h ! L’Argenteuillais a parcouru 21 km de plus que lors de son succès de l’an dernier, soit un total de 837,8 km en 144 heures, qui correspond à 821 tours de circuit autour du Stade de rugby de la plaine du Lac. Cette performance, réalisée en grande partie sous la chaleur (jusqu’à 35 °C), lui a permis de devancer de plus de 100 km Olivier Chaigne (toujours recordman de l’épreuve depuis 2012).

Devant les Espagnols

Sa résistance et son sens tactique l’avaient assuré de distancer les Espagnols Maria José Tomaz de Aquino et José Luis Posado Perez en fin de première journée. Cette année, l’ultra-fondeur valdoisien, révélé par un titre de champion du monde de Déca-Ironman en 2010, s’était déjà distingué en finissant les marathons de Paris et de Sénart à trois semaines d’intervalle, en bouclant les 100 km de Cleder en 9h31 et en terminant à la 8e place de l’UltraAthletic Ardèche (208 km comportant 3 000 m de dénivelé) puis du Triple Ironman de Lensahn.

J.B.

95100 Argenteuil

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 22 sept. 2017

Pontoise
Ven
22 / 09
18°/11°
vent 10km/h humidité 63%
Sam19°-7°
Dim22°-9°
Lun18°-11°
Mar19°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :