Enghien-les-Bains En balade dans la cité thermale

11/08/2017 à 12:21 par fabrice.cahen

Les visites prennent leur départ depuis l'office de tourisme avant une balade en ville. -
Les visites prennent leur départ depuis l'office de tourisme avant une balade en ville. -

Elles ont lieu le deuxième samedi de chaque mois. Les visites commentées proposées par l’office de tourisme d’Enghien s’inscrivent dans le cadre du Festiv’été qui se déroule jusqu’au 27 août. En 2016, quatre-vingts personnes les ont suivies. Plusieurs formules sont proposées : visite d’Enghien-les-Bains à la carte ; visite d’une demi-journée avec prestation « restauration » (petit-déjeuner, déjeuner, goûter ou dîner) dans un des restaurants de la ville. Une autre formule propose une visites d’une journée, restauration incluse.

Samedi 12 août, à15h, destinée à découvrir ou redécouvrir la richesse patrimoniale, architecturale et historique de l’unique station thermale d’Île-de-France. Si les villas du bord du lac rivalisent de prouesses architecturales, le reste de la ville présente également de superbes demeures bourgeoises dont la construction s’est étalée tout au long des XIXe et XXe siècles. Cette balade dans les rues plus en retrait du lac permet d’explorer ou de redécouvrir la partie la plus à l’est de la ville.

Tarifs : 6 € / 3,50 € (- 18 ans, étudiants, chômeurs, personne à mobilité réduite). Gratuité (- 3 ans).

95880 Enghien-les-Bains

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 23 août 2017

Pontoise
Mer
23 / 08
26°/16°
vent 10km/h humidité 89%
Jeu23°-13°
Ven25°-14°
Sam27°-17°
Dim23°-17°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :