Cergy Natation. Sache reine du panache

L’handisportive de 14 ans, qui vise une sélection aux Jeux 2024, a décroché son premier titre national en natation, au terme d’une saison riche en émotions.

09/08/2017 à 17:23 par Administrateur

Solène Sache a réussi une prodigieuse saison en handisport, auréolée de trois podiums nationaux en natation et d’un net succès aux Jeux de l’Avenir en athlétisme.
Solène Sache a réussi une prodigieuse saison en handisport, auréolée de trois podiums nationaux en natation et d’un net succès aux Jeux de l’Avenir en athlétisme.
Première Francilienne à intégrer le Pôle France handisport de Vichy, Solène Sache a réussi une prodigieuse saison en natation.
À l’Antigone, la piscine de Montpellier dont le nom évoque la résistance face à l’ordre établi, l’Ussoise l’a achevée en beauté.
À seulement 14 ans, la protégée de Pauline Desnier et de Fabien Maltrait est devenue championne de France senior handisport de N2 sur les 200 m 4 nages.
La sociétaire de Cergy-Pontoise Natation, qui revient s’entraîner chaque samedi à la piscine des Louvrais de Pontoise, a réussi une prouesse en décrochant ce titre toutes catégories d’âge et de handicap confondues, devant Joana Boudes (5 fois médaillée aux France jeunes 2017) et Manon Berlier (championne de France N1 sur 4×50 m 4 nages en 2016).

Titre national

« Cette course résume ma belle prestation sur cette compétition majeure, où j’ai enchaîné huit courses en deux jours, terminé 3e sur 50 m papillon et battu trois records personnels.
L’une de mes fiertés est d’avoir gagné 32 secondes sur le 100 m brasse (bouclé en 2’32) en améliorant ma technique de nage et en ne marquant qu’une respiration tous les trois mouvements », raconte la nageuse de la classe S6 (handicap de deux membres).
Née avec une luxation congénitale d’une vertèbre, qui comprima sa moelle épinière et lui occasionna une paraplégie totale des membres inférieurs, Solène se déplace en fauteuil roulant depuis qu’elle a 18 mois.
Mais dans l’eau, elle se sent libre et compense ses impossibilités par une excellente technique et un bon travail du haut du corps.
« En Pôle, je m’entraîne deux fois plus qu’avant (dix heures par semaine, dont 7h30 dans l’eau).
Cela m’a permis de progresser, d’être sélectionnée à la Coupe de France des régions, de décrocher six podiums aux Île-de-France jeunes et de réaliser un grand Championnat de France jeunes à Verdun (3e sur 50 m papillon et sur 200 m 4 nages ; 4e sur 200 m nage libre, 50 m dos et 50 m brasse et 5e sur 50 m nage libre) », explique l’élève de 4e, qui brille aussi en dehors des bassins.
Cette année, l’handisportive pleine de panache avait en effet participé aux France jeunes de tennis de table (catégorie fauteuil) à Metz, remporté quatre médailles d’or en athlétisme (50 m, poids, vortex, triathlon) aux Jeux nationaux de l’Avenir à Saint-Nazaire et fini avec son père les courses de 10 km des Petits Princes et de Sport Ensemble.
Sublime.
Julien BIGORNE
95000 Cergy

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 23 août 2017

Pontoise
Mer
23 / 08
26°/16°
vent 10km/h humidité 89%
Jeu23°-13°
Ven25°-14°
Sam27°-17°
Dim23°-17°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :