Covoit'Ici lance son application mobile

19/07/2017 à 07:00 par Julien Ducouret

Covoit'Ici lance son application mobile. -
Covoit'Ici lance son application mobile. -

Covoit’Ici complète son offre de covoiturage local en lançant son application mobile gratuite. L’objectif ? Mettre en relation les 2 000 conducteurs et passagers Valdoisiens et Yvelinois et ainsi optimiser les déplacements.

Idée des utilisateurs

L’idée est née lors d’une concertation avec des utilisateurs Vexinois… qui ont pu tester en exclusivité la nouveauté. Une collaboration qui prouve « que ce sont eux (Ndlr : les conducteurs) les designers du réseau, explique Clément Barbe, responsable relations utilisateurs Covoit’Ici. Nous sommes un service public, nous sommes donc à l’écoute des habitants et nous nous adaptons à leurs besoins. C’est dans cette démarche qu’est née l’application. »

Déplacement en temps réel

Les automobilistes peuvent désormais visualiser en temps réel les demandes des covoiturages et recevoir une notification lorsque la demande est faite à proximité. Tous les passagers peuvent, quant à eux, faire une simulation du prix et du temps d’attente pour chaque trajet.

Pour rassurer ceux qui hésitent encore à tester le covoiturage, il est possible d’activer le suivi de géolocalisation sur l’application.

E.T.

Rens. : covoitici.fr

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 23 août 2017

Pontoise
Mer
23 / 08
26°/16°
vent 10km/h humidité 89%
Jeu23°-13°
Ven25°-14°
Sam27°-17°
Dim23°-17°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :