Cinq conseils pour bien chiner

Amateurs de style rétro et de bonnes affaires, la saison des brocantes a sonné ! Si vous êtes novices, voici quelques conseils pour dénicher des trésors…

05/07/2017 à 10:46 par culture.echoregional

Avant d’acheter un meuble ou un objet vintage, regardez-le sous tous les angles pour vérifier son état (©Fotolia).
Avant d’acheter un meuble ou un objet vintage, regardez-le sous tous les angles pour vérifier son état (©Fotolia).
« Le vintage a, depuis quelques années maintenant, le vent en poupe. S’appuyant sur du mobilier de qualité, ayant traversé les âges depuis sa création entre les années 30 à 80, il comprend donc plusieurs styles et tendances qui habillent aujourd’hui l’intérieur de maintes demeures », explique Frédéric Plun, dans son ouvrage Rénover le mobilier vintage.
Savoir ce qu’est un objet vintage
Il faut absolument garder en tête que la qualité première d’un meuble ou d’un objet vintage est d’avoir marqué son époque. Son design et son utilisation spécifique (comme le meuble de métier) ont laissé une empreinte dans les esprits pour plusieurs générations. Une pièce vintage est aussi très souvent signée par son créateur, permettant une reconnaissance facile.
Elle n’est évidemment jamais une copie ou une réédition. Une fréquentation assidue des lieux de vente vous permettra d’établir des comparaisons de prix et de qualité et, peut-être, d’effectuer un tri dans les adresses situées près de votre domicile.
Viser les meubles à rénover
Les meubles restaurés ou en parfait état sont en général très onéreux. Acheter un meuble à rénover peut être un bon moyen de faire des économies. Il permettra une rénovation de qualité pérenne, mais également une personnalisation très appréciable en décoration.  
Attention, il est important de bien évaluer les travaux à effectuer en fonction de vos possibilités, car certaines techniques demandent parfois un matériel spécifique et un certain savoir-faire qui ne s’acquiert qu’avec le temps et l’expérience. Commencez donc par des pièces simples.
Bien observer le meuble ou l’objet choisi
Avant d’acheter un meuble ou un objet vintage, regardez-le sous tous les angles pour vérifier son état. Le mot vintage recouvrant un style de meubles et d’objets très différents au niveau matériaux (plastique, bois, métal…) et au niveau de leur fonction, il est difficile de  présenter une liste précise des éléments à contrôler. Chaque pièce est unique !
Cependant, regardez surtout l’état de corrosion du métal (pas de perforation par la rouille), l’état du bois (pas vermoulu ni friable). Enfin, vérifiez pour chaque meuble que toute la quincaillerie est présente, car une poignée manquante peut être difficile à remplacer par exemple et changer toute la quincaillerie d’un meuble peut se révéler très onéreux !
Connaître les prix
Voici un petit mémo à garder en tête : un lot de chaises Tolix dans leur jus vaut entre 150 et 200?. Une lampe d’atelier sans marque apparente entre 50 et 100 euros, une table de bistrot entre 20 et 50?, un bureau en tôle entre 50 et 100?, un réfrigérateur obsolète entre 20 et 60 ?, un classeur à rideaux entre 50 et 70..
Surfer aussi sur les e-brocantes
Les magasins de dépôt-vente sont des lieux intéressants pour trouver le meuble ou l’objet qui vous convient. Consultez aussi les sites internet de ventes entre particuliers ou plus clairement identifiés dans la vente d’objets vintage ou ancien. Enfin, n’oubliez pas les brocantes organisées partout en France et qui peuvent abriter quelques trésors. Maintenant que vous êtes parés, à vous d’aller les dénicher !

APEI-Actualités. Claire Lelong-Lehoang

Esprit brocante : Les meubles chinés ont une histoire et ils transforment l’atmosphère d’une pièce, apportant aussi bien une touche romantique (miroirs ornés de cadres dorés et baroques, dentelles, accumulation de bibelots…) qu’épurée (ligne simple, bois clair ou éclairci, absence de surcharge…). À défaut de meubles, de multiples petits objets  apportent leur note particulière : verres et carafes de bistrot, plaques émaillées, argenterie, ustensiles de cuisine en cuivre, tissus anciens…
Coup de neuf sur le vieux
Chiner est indispensable aux puristes et aux bricoleurs qui aiment laisser parler leur créativité en restaurant ou en personnalisant leurs trouvailles. Après décapage et colmatage des trous et fissures, un coup de peinture suffit pour redonner une seconde jeunesse à des meubles en bois. Si le meuble est trop endommagé, nul doute que vous saurez comment le détourner de son emploi premier ou utiliser ses vestiges pour votre décoration.
Coup de vieux sur le neuf
Devant l’engouement pour la brocante, les grandes enseignes s’inspirent du passé. Une bonne solution pour les infirmes du bricolage comme pour ceux qui n’ont ni le temps ni l’envie de courir les vide-greniers. Des fauteuils club au garde-manger à la porte grillagée, en passant par des copies de téléphones ou d’appareils photo anciens, difficile de distinguer le vieux du neuf. On trouve même des rééditions de platines et autres gramophones. Leur apparence est rétro mais leur technologie bien actuelle. Une bonne façon d’allier le meilleur de deux époques.
APEI-Actualités. Laure Hamann

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 20 sept. 2017

Pontoise
Mer
20 / 09
17°/6°
vent 18km/h humidité 88%
Jeu20°-9°
Ven18°-11°
Sam20°-7°
Dim20°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :