Pontoise Politique. François Ernst 100% En Marche

06/07/2017 à 17:12 par Administrateur

François Ernst quitte le groupe Pontoise pour tous pour fonder La République en Marche - Pontoise. -
François Ernst quitte le groupe Pontoise pour tous pour fonder La République en Marche - Pontoise. -

Militant de La République en Marche (Lrem) depuis l’automne dernier, le conseiller municipal d’opposition, François Ernst quitte le groupe Pontoise pour tous pour créer son propre groupe : La République en Marche – Pontoise.

Répondre aux attentes des Pontoisiens

« Il y a une forte attente des Français dans le renouvellement politique, explique François Ersnt. Nous l’avons constaté avec l’élection d’Emmanuel Macron et le vote majoritaire pour les députés de La République en Marche. Dans le Val-d’Oise, les neuf candidats ont tous été élus. Il convient maintenant d’être proche des Pontoisiens. La création de ce mouvement me permet d’être un relais direct au sein du conseil municipal et ainsi de mieux répondre aux attentes de mes concitoyens. »

Pas de lien avec les législatives

Une continuité donc avec la présidentielle et les législatives mais « sans aucun lien » avec la propable nouvelle élection législative dans la 1er circonscription du Val-d’Oise. Pour rappel, la deputée (Lrem), Isabelle Muller-Quoy, a vu son élection contestée par trois recours. En cause : l’inéligibilité de son suppléant, Michel Alexeef, ancien président du conseil des Prud’hommes de Cergy-Pontoise jusqu’au 31 janvier 2017. Incompatible avec une candidature aux législatives, six mois après.

Élodie TAILLADE

95000 Pontoise

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 20 sept. 2017

Pontoise
Mer
20 / 09
17°/6°
vent 10km/h humidité 96%
Jeu19°-10°
Ven18°-10°
Sam19°-7°
Dim21°-9°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :