Osny Journée portes ouvertes au collège Saint Stanislas

Le lycée Professionnel de la Communication et des Industries Graphiques, Lpcig « Notre Famille » à Osny organise demain, samedi 20 mai, de 9h à midi, une journée portes ouvertes.

19/05/2017 à 14:41 par Thomas Hoffmann

img_0165-9b586.jpg

Le lycée Professionnel de la Communication et des Industries Graphiques, LPCIG « Notre Famille » à Osny organise demain, samedi 20 mai, de 9h à midi, une journée portes ouvertes dans le cadre de l’organisation nationale des 30 ans du Bac Professionnel.

À cette occasion, l’équipe pédagogique et les élèves accueilleront sur le site de nombreux professionnels, des fournisseurs, d’anciens élèves et des collégiens de 3e intéressés pour découvrir les formations proposées :

2 Bacs professionnels en 3 ans :

Réalisation de produits imprimés et pluri média

• Option Production Graphique

• Option Production Imprimée

et

Artisanat et Métiers d’Art

• Option Communication Visuelle Pluri média

Quelques moments forts au cours de cette demi-journée :
- les démonstrations d’impressions offset et numérique,
- les démonstrations de façonnage,
- de la photographie et des arts appliqués,
- les nombreuses expositions de travaux d’élèves,
- des vidéos sur les 30 ans du Bac professionnel et sur notre lycée,
- des témoignages et de riches échanges entre professionnels et élèves qui ont permis à nos jeunes d’avoir une vision plus complète des relations avec l’entreprise.

Institution Saint Stanislas
2 Rue des Patis
95520 Osny

95520 Osny

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mardi 30 mai 2017

Pontoise
Mar
30 / 05
22°/16°
vent 28km/h humidité 91%
Mer22°-11°
Jeu25°-14°
Ven27°-16°
Sam21°-14°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :