Franconville Athlétisme. Duel fratricide en finale des Championnats de France Interclubs

Antoine Nabialek (Efcvo, à g.) et son frère Kevin (Ca Montreuil, à dr.) se mesureront dimanche en finale des Championnats de France Interclubs élite

16/05/2017 à 17:50 par Joseph CANU

Antoine Nabialek (Efcvo, à g.) et son frère Kevin (Ca Montreuil, à dr.) se mesureront dimanche en finale des Championnats<br />
de France Interclubs élite. -
Antoine Nabialek (Efcvo, à g.) et son frère Kevin (Ca Montreuil, à dr.) se mesureront dimanche en finale des Championnats
de France Interclubs élite. –

Le 21 mai à Aix-les-Bains, la finale des Championnats de France Interclubs élite mixtes devrait couronner l’Entente Franconville Césame Val-d’Oise (Efcvo) pour la cinquième année d’affilée ou le Ca Montreuil (Cam) pour la septième fois depuis 2006. Le titre devrait revenir dans la famille Nabialek ; les deux frères s’affrontant sur l’épreuve du lancer du marteau masculin. Antoine, sept fois champion de France jeunes, porte en effet les couleurs de l’Efcvo tandis que Kevin (3e des France élite 2016) représente le Cam. « Après notre départ du Cc Taverny, Kevin a rejoint Montreuil car il s’entraînait déjà avec Roland et Walter Ciofani. Antoine m’a suivi à Vernon puis à l’Efcvo », raconte leur père, Pascal. « Tous deux restent très liés. Kevin entraîne d’ailleurs Antoine. Dimanche, leur duel sera donc bon enfant. Mais attention, ils ne vont pas se faire de cadeaux non plus… Il y a du challenge dans l’air. » Par la suite, les deux lanceurs se retrouveront aux Championnats de France élites le 14 juillet à Marseille. Là, ils se mesureront pour une médaille individuelle.

J.B.

95130 Franconville

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Dimanche 23 juil. 2017

Pontoise
Dim
23 / 07
20°/13°
vent 36km/h humidité 55%
Lun21°-12°
Mar22°-14°
Mer21°-13°
Jeu23°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :