Osny La commande passée, ils alimentaient les détenus en cannabis

Neuf individus, dont six détenus, ont été mis en examen et placés en détention, soupçonné d'être impliqués dans un trafic de stupéfiants à la maison d'arrêt du Val-d'Oise, à Osny.

19/05/2017 à 15:50 par Thomas Hoffmann

25463-161129085601256-11-630x0.jpg

Pour faire passer la drogue, ils utilisaient la bonne vieille technique du jet de colis. Mais les trafiquants se voulaient également plus inventifs en la cachant dans la semelle de leurs chaussures. Durant plusieurs mois, trois individus ont ainsi alimenté en cannabis des détenus de la maison d’arrêt du Val-d’Oise, à Osny. Un petit commerce qui a pris fin le mois dernier à la suite de l’interpellation par les gendarmes du Val-d’Oise de neuf individus soupçonnés d’être impliqués dans le trafic. Déférés devant le parquet de Pontoise, ils ont été mis en examen et placés en détention.

L’affaire commence le 23 janvier. Des gendarmes en patrouille devant la Mavo repèrent le conducteur d’une Golf qui, à leur vue, fait rapidement demi-tour et tente de filer. Alertés par son comportement suspect, les militaires le rattrapent et procèdent au contrôle de l’automobiliste. Dans sa voiture, ils découvrent trois petits ballotins contenant du cannabis ainsi qu’une paire de basket dont la semelle a été creusée pour y cacher de la résine. Entendu, l’individu reconnaît livrer régulièrement des produits stupéfiants à un détenu incarcéré dans le cadre d’un dossier de stup.

50 euros la balle

Les investigations menées par les gendarmes permettent d’établir qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. D’autres individus agissent de la sorte répondant aux commandes passées par plusieurs prisonniers. La livraison s’effectuait lors des visites au parloir, mais également par le biais de jets de colis ou de balles de tennis par dessus le mur d’enceinte. Les détenus les récupéraient ensuite dans la cour de promenade puis payaient leurs livreurs par mandat cash à hauteur de 50 euros la balle.

L’ensemble des protagonistes identifiés, le 9 avril, les gendarmes ont mené une vaste opération et procédé à l’interpellation de neuf suspects, dont six détenus qui ont été extraits de leur cellule afin d’être entendus avant d’être replacés en détention. Les trois livreurs de cannabis ont également été incarcérés.

95520 Osny

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Dimanche 23 juil. 2017

Pontoise
Dim
23 / 07
20°/13°
vent 36km/h humidité 55%
Lun21°-12°
Mar22°-14°
Mer21°-13°
Jeu23°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :