Cormeilles-en-Parisis 41 écoliers victimes d'une possible intoxication alimentaire

Ce jeudi, 41 enfants, âgés de 8 à 11 ans, ont été pris en charge à l'école Saint-Exupéry à Cormeilles-en-Parisis.

18/05/2017 à 18:20 par Thomas Hoffmann

Des investigations sont actuellement en cours à l'école . (Photo d'illustration)
Des investigations sont actuellement en cours à l'école . (Photo d'illustration)
Des investigations sont actuellement en cours, à l’école Saint-Exupéry, à Cormeilles-en-Parisis, à la suite d’une possible intoxication alimentaire qui a frappé plusieurs élèves, jeudi 18 mai, a annoncé la préfecture du Val-d’Oise dans un communiqué.
Dans l’après-midi, 41 écoliers, âgés de 8 à 11 ans, ont été pris de maux de ventre, diarrhées ou de vomissements. “Au vu des premiers éléments, une toxi-infection alimentaire collective (TIAC) est suspectée”, relève la préfecture
Les enfants impliqués ont été immédiatement pris en charge par le Samu, le Smur et les sapeurs pompiers.

25 enfants transférés à l’hôpital

Les parents d’élèves ont été informés et une cellule d’accueil des familles  a été installée dans une salle de classe de l’école.
“Aucun enfant ne présente de symptômes de gravité”, assure-t-on en préfecture. Par ailleurs, 25 enfants présentant encore des symptômes ont été, à titre de précaution, transférés pour consultation pédiatrique et observation en centres hospitaliers. Les autres ont été remis à leurs parents avec des consignes de surveillance adaptées.
Des investigations sont menées par les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et de la Direction Départementale de la Protection des Populations du Val-d’Oise (DDPP95) pour identifier la cause de ces troubles.
95240 Cormeilles-en-Parisis

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Dimanche 23 juil. 2017

Pontoise
Dim
23 / 07
20°/13°
vent 36km/h humidité 55%
Lun21°-12°
Mar22°-14°
Mer21°-13°
Jeu23°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :