Eaubonne Meilleure apprenti de France : deux Valdoisiennes au top

Deux apprenties de l'Ima Eaubonne ont participé avec succès au concours du Meilleur Apprenti de France dimanche 30 avril au Cfa de Saint-Maur-des-Fossés.

09/05/2017 à 16:34 par Julien Ducouret

Morgane Duchene entourée de ses professeurs de coiffure mesdames Parraga et Cunha. -
Morgane Duchene entourée de ses professeurs de coiffure mesdames Parraga et Cunha. -

Morgane Duchene a remporté la médaille d’or départementale et la médaille d’argent régionale et Mélanie Garier a remporté la médaille d’argent départementale. Pour arriver à ce résultat, elles se sont entraînées assidument les soirs et week-ends, avec leurs professeurs Mme Parraga et Mme Cuhna et avec leurs maîtres d’apprentissage. En effet, le concours, une version junior du célèbre titre Meilleur Ouvrier de France, est réputé pour sa difficulté.

Au programme des
épreuves : coupe et coiffage avec effet de couleur, mise en plis technique et coiffure de soirée, à réaliser en 2h15. Avec un niveau d’exigence largement supérieur à celui requis en Cap dont sont issues les participantes. Le savoir-faire technique est évalué mais également la créativité et l’aspect esthétique qui sont au cœur du métier de coiffeur.

Malheureusement, seules les médailles d’or régionales franchissent le palier supérieur pour participer aux finales nationales mais nos deux jeunes apprenties peuvent être fières de leur parcours. Toutes nos félicitations !

95600 Eaubonne

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Dimanche 23 juil. 2017

Pontoise
Dim
23 / 07
20°/13°
vent 36km/h humidité 55%
Lun21°-12°
Mar22°-14°
Mer21°-13°
Jeu23°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :