»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Conflans-Sainte-Honorine Les impôts locaux augmentent de 13%

Le maire (Lr) de Conflans, Laurent Brosse, a annoncé une « mesure inévitable », selon lui. La hausse des impôts locaux.

21/04/2017 à 13:03 par maxime.laffiac

En 2015, la mairie avait déjà augmenté les impôts locaux de 8 %.
En 2015, la mairie avait déjà augmenté les impôts locaux de 8 %.

Coup de massue pour les Conflanais ! Mardi 18 avril, lors du dernier conseil municipal (Ndlr : heure à laquelle nous avions imprimé notre édition), le maire (Lr) de Conflans, Laurent Brosse, devait annoncer l’augmentation de 13 % des taux d’imposition. Une mesure inévitable selon la municipalité. « Les dépenses de fonctionnement sont supérieures aux recettes, et ce malgré d’importantes économies réalisées en 2015 et en 2016. Il ne faut pas non plus oublier la baisse des dotations de l’État, soit 3 millions d’euros en moins depuis 2014. Sans compter la baisse des dotations du Département (Ndlr : collectivité gérée par la droite dans laquelle siège Laurent Brosse en tant que conseiller départemental) C’est notamment pour ces raisons que nous sommes contraints d’augmenter la fiscalité », déplore l’adjoint au maire chargé des finances, Jean-Michel Cecconi. En 2015, la majorité avait déjà augmenté les impôts, à hauteur de 8 %. Pour la municipalité, la priorité reste de poursuivre les économies jusqu’en 2020. «  En 2017, la masse salariale du personnel communal représente à elle seule 63 % du budget de fonctionnement. Nous allons devoir l’optimiser, et donc la diminuer », précise Laurent Brosse. Ainsi, des services publics devraient être rayés de la carte de Conflans. « Le choix va s’orienter en fonction des statuts, et de ce que ça peut nous apporter en terme d’économies », poursuit l’édile.

Des services supprimés

Autre point évoqué : la dette et les emprunts toxiques. Actuellement, la dette de la commune s’élève à 48 millions d’euros. Le problème est que la municipalité n’arrive pas à générer une capacité d’autofinancement, qui pourrait notamment lui permettre de rembourser une partie de la dette. « Notre objectif est aussi de stabiliser cette dette, entre 45 et 50 millions d’euros », précise Jean-Michel Cecconi. Et de conclure : « Nous nous doutons que cette mesure sera impopulaire. Mais, pour que la collectivité puisse continuer à fonctionner, nous sommes obligés de demander un nouvel effort aux habitants. Ces décisions sont prises pour éviter, notamment une éventuelle mise sous tutelle. » Contacté, l’élu (Dvg) du groupe d’opposition Conflans Énergie Populaire, Jean-Pierre Lacombe, est tombé des nues en apprenant la nouvelle. « 13% ? Mais c’est énorme ! Nous n’étions pas au courant. Une fois de plus, nous constatons une gestion sans imagination de la part de la majorité. Ils résolvent les problèmes en augmentant la fiscalité, au détriment des Conflanais », s’indigne-t-il.

78700 Conflans-Sainte-Honorine

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mardi 27 juin 2017

Pontoise
Mar
27 / 06
23°/17°
vent 18km/h humidité 73%
Mer22°-15°
Jeu20°-12°
Ven20°-13°
Sam19°-12°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :