Ils vous accompagnent pour le jour J

Entre 5 et 10% des couples font appel aujourd’hui à un wedding planner pour organiser leur mariage. Un métier qui séduit de plus en plus de jeunes femmes.

19/04/2017 à 10:17 par culture.echoregional

Weeding-Planner-Jrme-Grognet.jpgIl fait partie des nouveaux métiers, apparus récemment.
Le métier d’organisateur de mariage, plus communément appelé wedding planner est né il y a une quinzaine d’années, dans les pays anglo-saxons.
À Rambouillet, l’association Assocem, créée en 2011, est aujourd’hui le plus grand réseau de wedding planner en activité en France, avec plus de 40 agences adhérentes. «Notre but est de professionnaliser le métier en mettant en place une charte déontologique, communiquer sur le métier et fédérer les agences», explique Marjory Texier, membre du bureau de l’association et dirigeante de l’agence Com’ une Orchidée. Elles sont quatre à faire fonctionner l’association : Virginie Mention, Anne-Claire Couillard, Charlotte Beuvelet et Marjory Texier, toutes wedding planner.
Le métier consiste à accompagner les couples dans l’organisation de leur mariage, les conseiller, rechercher les prestataires, aider à la scénographie et coordonner la journée.
«Tous les clients ne demandent pas les mêmes prestations : nous pouvons organiser l’ensemble du mariage ou juste certaines prestations, pendant un mois et jusqu’à deux ans, décrit Marjory, à la tête de son agence depuis 2006. En moyenne, il faut compter entre 150 à 200h de travail pour un mariage».
Côté budget, là encore, les prix varient. Faire appel à un wedding planner constitue un coût supplémentaire mais peut permettre aussi permettre de faire des économies. «Nous sommes là pour optimiser le budget, et faire respecter celui fixé par les mariés», indique Marjorie.
Aujourd’hui, il existe plus de 1 000 agences de wedding planner. Environ 7 à 8% des couples font appel à ce genre de prestations. «C’est un métier qui attire essentiellement les jeunes femmes, pour des reconversions professionnelles par exemple», décrit Marjory. Attention cependant, organisateur de mariage est un vrai métier qui nécessite une formation.
L’association Assocem propose des modules  : création d’entreprises avec formation juridique, commerciale, communication, marketing, relation clients, prestataires, suivi du budget…               M.D.
Rens. : www.assocem.org

Comment devenir wedding planner

Formation : Il n’existe pas de formation reconnue par l’État. Cependant, il existe des écoles de wedding planner et des formations. Beaucoup d’agences de wedding planner proposent leurs propres formations.

Compétences : – Être organisé ; – Avoir un bon relationnel ; – Avoir le sens du détail ; – Être psychologue pour comprendre les attentes des mariés ; – Être rigoureux ; – Être disponible. Chaque wedding planner organise environ dix mariages par an.

Salaire : Très variable en fonction des prestations et du nombre de clients.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Pontoise - Samedi 29 avril 2017

Pontoise
Sam
29 / 04
17°/3°
vent 28km/h humidité 70%
Dim18°-6°
Lun13°-6°
Mar15°-4°
Mer15°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :