Pontoise Valérie Tong Cuong chez Lettre et Merveilles

Deux ans après la sortie de « Pardonnable impardonnable », la romancière est de retour pour présenter « Par amour ».

18/04/2017 à 16:35 par Joseph CANU

Deux ans après la sortie de « Pardonnable impardonnable »,<br />
la romancière est de retour pour présenter « Par amour ». -
Deux ans après la sortie de « Pardonnable impardonnable »,
la romancière est de retour pour présenter « Par amour ». –

Vendredi 21 avril, à 20h30, la librairie Lettre et Merveilles accueille la romancière Valérie Tong Cuong à l’occasion d’une rencontre-dédicace avec l’auteur de Par amour, « qui est sans conteste un de nos ouvrages préférés depuis le début de l’année », précise Laurence Hurard, la patronne du commerce pontoisien. « Nous avions passé une très belle soirée il y a deux ans autour de son roman Pardonnable impardonnable. Avec cette très belle histoire en hommage aux Mères Courage de sa famille, Valérie Tong Cuong écrit un texte qui touche profondément par son universalité. », précise-t-elle.

Le roman raconte l’exode temporaire de Muguette et Emélie, deux sœurs havraises obligés de quitté précipitamment leur ville menacée par les bombardements. Mais pas de mélodrame pour autant. Pour l’auteur, l’exode est un drame pour les adultes, et une joyeuse expédition campagnarde pour les enfants. Valérie Tong Cuong illustre avec talent à travers, ce récit combien l’amour est la seule force qui reste quand tout semble perdu.

Jo.C.

18, place du Grand-Martroy. Tél : 01 30 32 28 80.

95000 Pontoise

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Pontoise - Samedi 29 avril 2017

Pontoise
Sam
29 / 04
17°/3°
vent 28km/h humidité 70%
Dim18°-6°
Lun13°-6°
Mar15°-4°
Mer15°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :