Vos sorties dans le Val-d'Oise !

19/04/2017 à 11:19 par culture.echoregional

Michel-Fugain-Pluribus_zoom_colorbox.jpgRoissy-en-France : Michel Fugain et Pluribus. Changement de manager… Changement d’orientation… OK, normal. Et puis… Et puis, rencontre avec Pierre Bertrand, arrangeur surdoué, désormais mon complément direct, et les rêves musicaux les plus délirants deviennent possibles. Et si ceci, et si cela… Et pourquoi pas… Bref ! En pleine crise où la règle est à la réduction des effectifs, on s’est dit : des cuivres, des cordes, des percus… 12 ? D’accord ! 12 musiciens qui jouent, qui chantent, qui envoient le bois… Et mieux qu’un orchestre, une bande ! Le kif absolu. Et c’est reparti pour une aventure un peu dingue, voire improbable. Hors des sentiers battus. Je connais, j’ai déjà donné. Et pourtant, cette fois, je n’ai pas grand mérite. Ce sont les musiciens qui m’ont choisi pour être le chanteur, le mec qui ne joue de rien et qui s’agite devant. Je n’ai qu’à faire des chansons, Pierre Bertrand et la bande font le reste. On a appelé cette opération anti-morosité ambiante, ainsi que le premier album fondateur, le Projet Pluribus. Pourquoi ? Parce que c’est tout simplement génial de ne faire qu’un à plusieurs. Si tout se passe bien, on a quelques beaux moments devant nous. Je nous souhaite le meilleur… Et à vous aussi. Michel Fugain. Le jeudi 20 avril à 20h. Durée : 2h. Entracte. Centre culturel l’Orangerie, 6, allée du Verger, Roissy-en-France. Accueil : 01 34 29 48 59 ou acc_culturel@ville-roissy95.fr

Braque-111.jpg

Ecouen, Mon vieux Vilbure. L’atelier Braque d’Yves Chevallier. Mon Vieux Vilbure : c’est par ce sobriquet ironique et affectueux que Picasso s’adressait à Braque, en référence au pionnier de l’aviation Wilbur Wright… Entrecroisant des paroles de poètes et d’écrivains contemporains de l’artiste (Ponge, Paulhan, Aragon, Malraux…), ce spectacle éclaire l’œuvre de Braque et l’aventure cubiste, et donne à voir l’effervescence intellectuelle de son époque.Objets de toile et de carton convoquent l’atelier du peintre sur scène, montrant l’élaboration, non seulement des œuvres d’art, mais aussi des courants et des débats artistiques qui les traversent.Manifeste d’exigence et d’indépendance en art, Mon Vieux Vilbure interroge le processus de création, non sans rappeler, comme l’écrit Ponge, qu’« un artiste est quelqu’un qui n’explique pas du tout le monde, mais qui le change ». Le vendredi 21 avril, 20h30. Tarifs : 12 € et 8 € adhérents et abonnés. La Grange aux Dîmes, place de la Mairie, Écouen. Réservation +33 (0)1 39 94 49 65 ou 01 34 04 03 41.

festival-jazz1.jpgUn festival de jazz à Andrésy : C’est une première en ville. Vendredi 21 avril, à partir de 20h30 à l’espace Saint-Exupéry d’Andrésy, l’école de musique et de danse Ivry-Gitlis organise un festival intitulé les rencontres du jazz à Andrésy : une rencontre entre les élèves et les professeurs des ateliers jazz des villes avoisinantes, en partenariat avec l’association Jazz au Confluent. À cette occasion, trente-cinq musiciens (jeunes talents et confirmés), âgés de 10 à 70 ans, ainsi qu’une chanteuse, donnent rendez-vous à tous les amateurs de bonne musique. Entrée libre. Rens. : 01 34 01 11 65 ou sur musique-danse@
andresy.com

bandeau_yeux_noirs.jpg

Ermont, Les Yeux Noirs. Depuis vingt ans, les frères musiciens et chanteurs Éric et Olivier Slabiak parcourent les routes du monde pour partager leur musique enrichie par leurs origines d’Europe de l’Est. Entre 1992 et 1998, ils signent trois albums de répertoire traditionnel, dont ils réalisent les arrangements (A band of gypsies, Suites, Izvoara). En 1998, ils sont nommés aux Victoires de la Musique dans la catégorie Meilleur Album World.
 Les années 2000 marquent un tournant artistique. Les Yeux Noirs affirment un style plus personnel, utilisant guitare et basse électrique. En vingt ans, Les Yeux Noirs ont donné près de 1400 concerts, et ont notamment été invités à se produire au Symphony Space de New York. Éric Slabiak : chant et violon ; 
Olivier Slabiak : chant et violon ; 
Frank Anastasio : chant et guitare ; 
Julien Herne : basse
 ; Dario Lvkovic : accordéon ; 
Rémi Sanna : batterie


. Vendredi 21 avril à 20h30. Tarif plein : 18 € et tarif réduit : 14,30 €. Théâtre Pierre-Fresnay, 3, rue Saint-Flaive Prolongé, Ermont. Tél. : 01 34 44 03 80.

jean-baptiste-camille_corot_-_orphee-picto.jpg

Saint-Brice-sous-Forêt, Eurydice. « J’ai cherché à réduire la musique à sa véritable fonction, celle qui consiste à seconder la poésie afin de renforcer l’expression émotionnelle et l’impact des situations dramatiques, sans interrompre l’action et sans l’affaiblir par des ornements superflus », Gluck. Avec son trentième et plus célèbre opéra, Gluck met l’accent sur l’action dramatique, il dépouille l’œuvre de ses artifices superflus pour mieux lui conférer toute sa noblesse. Enrichie de ballets et de chœurs, la musique est d’une beauté lumineuse, au service de la tragédie pure. Dans les pièces de théâtre qu’il met en scène, Ulysse di Gregorio conçoit les textes comme une partition, dont il s’attache à faire ressortir toute la musicalité. Au fur et à mesure de son travail, la mise en scène lyrique s’est donc tout naturellement imposée à lui. Près du tombeau d’Eurydice, Orphée pleure la perte de son épouse mordue par un serpent. L’Amour lui apporte une bonne nouvelle, s’il parvient à gagner l’Enfer à sa cause, Eurydice lui sera rendue à la condition expresse qu’il ne la regarde ni ne lui adresse la parole avant de regagner le monde des vivants. Sur les bords du Styx après avoir charmé par son chant les démons et les furies, Orphée est autorisé à gagner le séjour des ombres heureuses où il retrouve Eurydice. Lentement vers la lumière du jour, il la ramène, mais elle ne comprend pas pourquoi il lui refuse le moindre regard et lui fait d’amers reproches. Ne pouvant supporter sa souffrance, Orphée se retourne et la perd. Orphée laisse éclater son désespoir et avant de se donner la mort, l’Amour touché par sa profonde douleur lui restitue sa bien-aimée. Vendredi 21 avril à 20h30. Tarifs : 15 € et 26 €. Durée : 1h45. Réservations/infos : Silvia-Monfort, 12, rue Pasteur, Saint-Brice-sous-Forêt. Tél. : 01 39 33 01 81 ou www.ccopf.fr

auvers-duo-nguyen1.jpgNguyên Lê et Ngô Hông Quang à Auvers-sur-Oise : Samedi 22 avril à 21h : Le guitariste Nguyên Lê nous propose une nouvelle fois une musique fusionnelle dans laquelle se mélange harmonieusement rock, jazz et musique vietnamienne. Il poursuit cette aventure musicale en compagnie du jeune musicien  Ngô Hông Quang, multi-instrumentiste et chanteur qui marie avec facilité la musique traditionnelle à la modernité du propos. Entre univers épuré ou plus sophistiqués, les compositions nous entraînent vers une quête sincère où les deux musiciens s’expriment finalement dans un seul et même chant.Nguyên Lê : guitares, electronics ; Ngô ôong Quang : instruments traditionnels, chant. Maison de l’Île à Auvers-sur-Oise, rue Marcel Martin. renseignements et réservations
au 01 34 48 00 10 ou 06 48 17 66 89. Tarifs : 5, 12 et 15 euros.

alain-chamfrot1.jpgAlain Chamfort à Goussainville. De Bébé chanteur à Sinatra, Alain Chamfort a traversé les époques. C’est dans les années 70, grâce à Claude François qu’il rencontrera ses premiers succès. Par la suite, il croise le chemin de Serge Gainsbourg. Lequel lui écrira, entre autres Manureva (1 million d’exemplaires vendus). Par la suite, il produira de nombreux tubes tels que La fièvre dans le sang, L’ennemi dans la glace ou encore Le grand retour. Samedi 22 avril à 20h30. Espace Sarah-Bernhardt, 82, bd Paul-Vaillant-Couturier, Goussainville. Réservation conseillée au 01 39 88 96 60. Tarifs : 13 à 18 euros.

Sylvie.jpg

Valmondois : Rivage. Quatre artistes au moulin. Dans ce moulin, pas aussi Naze, retrouvez les peintures de Claude Feuillet influencées par l’Amazonie avec des animaux et des formes particulières. Les nouvelles sculptures de Sylvie Gentili avec ses femmes de bronze ou de terre rêvant à d’improbables lieux. Les gravures d’Isabelle Gourcerol vous proposent le ressenti de la matière qui l’entoure, des couleurs, des réflexions et de la musique, et les photos de Geneviève Hofman qui présentent un arrêt sur image qu’elle a choisi. En allant à la rencontre de ces quatre artistes, profitez d’une très belle expo sur les moulins à eau que vous propose la maison de la Meunerie. Exposition du 22 avril au 21 mai, les samedis de 14h à 18h et les dimanches de 10h à 12h et de 14h à 18h. Au moulin de la Naze, maison de la Meunerie, chemin du Moulin Morel, Valmondois. Daniel BADUEL

musiciens.jpgÉcouen, concert : le Printemps du conservatoire. Pour le printemps 2017, le musée national de la Renaissance au château d’Écouen programme trois concerts exceptionnels (22 avril, 13 mai et 10 juin) des élèves du département des disciplines instrumentales classiques et contemporaines du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la grande salle de la reine. Le premier concert se déroulera le samedi 22 avril à 18h avec le Local Brass Quintet qui propose un programme très varié autour du quintette de cuivres du Baroque à nos jours. Après un feu d’artifice baroque, autour d’œuvres de compositeurs allemands tels que Bach, Scheidt ainsi que le plus célèbre compositeur britannique Händel, le concert fait un saut dans le temps avec un répertoire de pièces du XXe siècle de compositeurs au style très particulier tels qu’Anthony Plog, Luciano Berio ou encore Malcolm Arnold et Eugène Bozza. François Petitprez, trompette ; Javier Rosetto Vera, trompette ; Benoît Collet, cor ; Romain Durand, trombone ; Tancrède Cymerman, tuba. Renseignements et réservations : 01 34 38 38 50 ou evenement.musee-renaissance@culture.gouv.fr

Expo à Écouen : Jusqu’au 23 avril : Une exposition exceptionnelle est présentée par l’association l’École d’Écouen. Une ville qui a accueilli de nombreux artistes de 1850 à 1900. Manoir des Tourelles, place de l’Église à Écouen. Renseignements complémentaires auprès de l’office de tourisme à contact@otecouen.fr. Tarif : gratuit.

AGRUME-3.jpgFosses, L’Agrume : L’exposition l’Agrume est l’occasion de découvrir l’univers des éditeurs indépendants au travers de quinze visuels sélectionnés par Guillaume Griffon (éditeur de L’Agrume). L’exposition s’inscrit dans un cycle mettant en avant la démarche et l’historique d’éditeurs indépendants. Il concerne tout type d’éditeurs (littérature, bande dessinée, jeunesse, etc.). L’Agrume est une maison d’édition dédiée à la narration illustrée contemporaine. Sont publiées des bandes dessinées d’auteurs venus des quatre coins du monde, des livres jeunesse innovants et spectaculaires, et une revue de société, Citrus, qui aborde des thématiques aussi diverses que surprenantes. Entrée libre. Tout public. Du 25 avril au 31 mai 2017. Espace Germinal, 2, avenue du Mesnil. Fosses

14653725671042717972_.jpgAugustin, Pirates des Indes, à Herblay : Un vrai conte de pirates sur la route des Indes, pour développer le goût du voyage et l’imagination ! Augustin « Volubile » Poivre n’a que six ans lorsqu’il devient capitaine d’un bateau pirate. Parti à la recherche du trésor du Maharadja de Pondichéry, il va traverser l’océan Indien à dos de baleine à bosse, affronter la jungle des orangs-outans, échapper aux tigres féroces, s’introduire dans un palais de bonbons… Mercredi 26 avril à 15h, au théâtre des Marmots, Augustin Pirate des Indes, Herblay. Dès 3 ans.

Manu Payet en spectacle à Sannois : Jeudi 27 avril à 20h30
sannois-manu-payet1.jpgManu a fait la misère à son petit frère en lui faisant croire qu’il était d’une autre planète et qu’il avait des pouvoirs. Manu s’est fait surprendre par son père avec une fille à moitié nue dans sa chambre d’ado. Manu s’engueule. Manu est jaloux. Manu boit trop à l’anniversaire de son pote. Manu déteste aujourd’hui encore son prof d’espagnol de 4e. Manu a un chien. Manu a sauvé son couple en démarrant une série télé… Et Manu, enfin de retour, va tout raconter. Centre Cyrano place du Général-Leclerc à Sannois. Renseignements et réservations au 01 30 98 21 44. Tarifs : 15, 20, 24 et 28 euros.

MI0000442216.jpgUn tribute à Herbie Hancock au Forum de Vauréal : Samedi 29 avril à 20h30
Herbie Hancock cherchait une musique entre le jazz et le rock. Il savait que sa musique n’était pas en phase avec son époque (émeutes à Chicago ou Baltimore à la suite de l’assassinat de Martin Luther King, crise économique) ; d’un naturel résolument optimiste, il voulait porter son regard vers ce que pourrait être un futur joyeux. Redécouvrez son album Speak Like a Child. Forum de Vauréal au 95, boulevard de l’Oise.  Tél. : 01 34 24 71 71. www.leforum-vaureal.fr. Tarifs, : 5, 10 et 14 euros.

bandeau_marchand_venise.jpg

Ermont, Le Marchand de Venise. Une pièce de théâtre écrite par William Shakespeare en 1596, Le Marchand de Venise retrace l’histoire d’Antonio, un riche marchand de Venise. Il emprunte trois mille ducats à l’usurier juif Shylock afin d’aider son ami Bassanio à gagner Belmont où il espère faire la conquête de la belle et riche héritière Portia. Mais l’heure est venue de rembourser Shylock et ce dernier ne fera aucune concession…
 Le metteur en scène Pascal Faber, explique sa vision de l’œuvre : J’ai voulu confronter sur scène non pas un débat d’idées mais des êtres humains avec toutes leurs différences, leurs extrêmes, leurs douleurs, et concentrer mon point de vue sur l’histoire racontée par Shakespeare. Compagnie 13. 
Mise en scène : Pascal Faber. 
Adaptation : Florence Le Corre et Pascal Faber
. Avec : Michel Papineschi, Philippe Blondelle, Séverine Cojannot, Frédéric Jeannot, Régis Vlachos et Charlotte Zotto
. Vendredi 29 avril à 20h30. Tarif plein : 25 et tarif réduit : 21 . Durée : 1h30. Théâtre Pierre-Fresnay, 3, rue Saint-Flaive Prolongé, Ermont. Tél. : 01 34 44 03 80.

franconville-Doolin1.jpgDoolin’ en concert le 17 juin : Nouvelle signature du prestigieux label américain Compass Records, les six Frenchies de Doolin’ reviennent tout juste de Nashville pour un concert en plein air à Franconville.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Pontoise - Samedi 29 avril 2017

Pontoise
Sam
29 / 04
17°/3°
vent 28km/h humidité 70%
Dim18°-6°
Lun13°-6°
Mar15°-4°
Mer15°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :