Cergy Les activités nautiques de l'Île de loisirs reprennent

14/04/2017 à 18:19 par Administrateur

La vague à surf, la plus grande d'Europe en extérieur, attend les amateurs de sensations fortes. -
La vague à surf, la plus grande d'Europe en extérieur, attend les amateurs de sensations fortes. -

Tous à l’eau ! Le 1er avril, l’Île-de-Loisirs de Cergy-Pontoise a rouvert une partie de ses activités nautiques au public. Pour les amateurs de sensations fortes, direction la vague à surf et le stade d’eau vive. L’Aeroscoot®, la grande nouveauté de l’été dernier, où vous pouvez vous éléver jusqu’à 5 mètres de haut grâce à un propulseur d’eau, ouvrira en mai. Le téléski nautique, quant à lui, sera pratiquable dès le 22 avril, et non le 15, comme habituellement, en raison de travaux.

Sensations fortes et aventure

Pour ceux qui préfèrent être dans les airs, le parc Xtrem Aventure propose onze parcours d’accrobranche, pour les aventuriers de tous niveaux, mais aussi deux tyroliennes, du rolling bubble, ou encore du vertigo fly.

Espace pour enfant

Pour ceux qui préfèrent se détendre ou ramer sur l’étang des Éguerêts, pédalos, paddles, et bateaux électriques sont disponibles en location. Les plus jeunes ne sont pas oubliés, la plaine de jeux pour enfants, qui comprend manèges, trampolines et structures gonflables n’attend que les bambins !

L’espace baignade ouvrira sa plage aux visiteurs le 3 juin.

Infos : http://cergy-pontoise.iledeloisirs.fr

95000 Cergy

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 23 août 2017

Pontoise
Mer
23 / 08
26°/16°
vent 10km/h humidité 89%
Jeu23°-13°
Ven25°-14°
Sam27°-17°
Dim23°-17°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :