Argenteuil Une mutuelle solidaire pour les habitants

24/03/2017 à 13:49 par Administrateur

(De g. à d.).Thierry Chamaret, cofondateur d'Actiom, Georges Mothron, maire d'Argenteuil et président du Ccas, Philippe Métézeau, adjoint au maire chargé de la santé et de l'action sociale, Isabelle Chevrier et Marc Augard, référents Actiom pour le Val-d'Oise. -
(De g. à d.).Thierry Chamaret, cofondateur d'Actiom, Georges Mothron, maire d'Argenteuil et président du Ccas, Philippe Métézeau, adjoint au maire chargé de la santé et de l'action sociale, Isabelle Chevrier et Marc Augard, référents Actiom pour le Val-d'Oise. -

Avec 5 500 personnes sans complémentaire santé, Argenteuil a décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Chômeurs indemnisés, retraités, auto-entrepreneurs, salariés de la fonction publique sans contrat collectif, salariés à employeurs multiples… Les Argenteuillais qui ne bénéficient pas d’un soutien à la souscription d’une mutuelle par un employeur, ou ceux qui en sont exclus pour des raisons économiques, pourront désormais bénéficier d’une solution santé mutualisée avec Ma Commune Ma Santé, en partenariat avec le Conseil communal d’action sociale (Ccas) et l’association d’assurés Actiom.

Une mutuelle pour tous !

« Ce qui nous a séduis est que cette mutuelle solidaire s’adresse à tout le monde. Les intéressés pourront être reçus en entretien individuel sur rendez-vous au Ccas », souligne Philippe Métézeau, adjoint au maire chargé de la santé et de l’action sociale.

« Chacun a le droit à une mutuelle à tarif attractif, soutenue sinon par un employeur ou la Caisse primaire d’assurance maladie, au moins par un organisme tiers à vocation sociale ou solidaire », relève Georges Mothron, maire (Lr) d’Argenteuil et président du Ccas. Les avantages de ce dispositif sont nombreux : pas de sélection médicale, des prestations sans délai de carence, le tiers-payant (pas d’avance de frais), l’assistance santé 24h/24, des réseaux de soins performants (Carte Blanche, Itelis), des bonus fidélité, des cotisations déductibles (loi Madelin) pour les travailleurs indépendants.
«Pour les intéressés, notre rôle est d’aller négocier des contrats collectifs auprès d’assureurs afin de réunir les meilleures conditions à l’échelle nationale, explique Thierry Chamaret, cofondateur d’Actiom, accompagné d’Isabelle Chevrier et Marc Augard, référents pour le Val-d’Oise. Ma Commune Ma Santé couvre du simple risque à l’hospitalisation. » La convention signée avec Actiom engage la ville sur une durée d’un an renouvelable trois fois.

Axelle BICHON

Infos. : permanences individuelles et gratuites : centre-ville : vendredi 31 mars et vendredi 21 avril; Val-d’Argent-Nord : mardi 25 avril; Val-Notre-Dame : mercredi 26 avril; Coteaux : mardi 9 et mercredi 10 mai; Orgemont : mardi 30 mai; Val-d’Argent-Sud : mercredi 31 mai. Rens. : sur rendez-vous uniquement au 01 34 23 41 81. www.macommunemasante.org

95100 Argenteuil

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 22 sept. 2017

Pontoise
Ven
22 / 09
18°/11°
vent 10km/h humidité 63%
Sam19°-7°
Dim22°-9°
Lun18°-11°
Mar19°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :