Sarcelles Une main transpercée, une hache et une machette dans le coffre de la Mercedes

Dimanche soir, en marge d'une rixe opposant plusieurs individus armés à Sarcelles, un homme de 30 ans a été hospitalisé tandis que quatre individus ont été interpellés.

21/03/2017 à 14:07 par Thomas Hoffmann

Police-Foomandoonian-Flickr-Google-Chrome.jpg

Quatre jours après la rixe et l’incendie qui ont éclaté dans un squat faisant un mort et cinq blessés (lire page 6), de nouvelles violences ont éclaté à Sarcelles, dimanche 19 mars. Vers 21h15, les policiers sont alertés pour une bagarre mettant aux prises plusieurs individus armés de couteaux et de machettes, rue Frédéric-Joliot-Curie. Sur place, une patrouille repère une Mercedes classe C filant à vive allure avec à son bord quatre individus. Les fonctionnaires interceptent la berline sur l’avenue Paul-Valéry et procèdent au contrôle de son conducteur et ses passagers. Ils aperçoivent alors un marteau dans l’habitacle et décident de fouiller le véhicule. Dans le coffre, les fonctionnaires découvrent une hache et une machette.

Une plaie de 3 cm de large

Au même moment, un autre équipage est abordé sur le boulevard Maurice-Ravel par un homme présentant une blessure à la main droite. La victime explique avoir reçu un coup de couteau qui lui a transpercé sa main sur 3 cm de large sans expliquer dans quelles circonstances il avait été poignardé ni donné de signalement de son ou de ses agresseurs. Pris en charge par les secours, l’individu, âgé de 30 ans, a été transporté à la clinique Conti, à L’Isle-Adam. Quant aux occupants de la Mercedes, âgés de  26 à 30 ans, ils ont été interpellés et placés en garde à vue pour la possession d’armes. Aucun élément n’ayant, pour l’instant, pu établir qu’ils aient pris part à la rixe et à l’agression de la victime.

95200 Sarcelles

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :