Vétheuil La maison de Claude Monet reprend vie

Depuis un an, le couple Gardie remet à neuf l'ancienne maison habitée par le célèbre peintre impressionniste.

23/03/2017 à 15:02 par maxime.laffiac

Claire Gardie et son mari ne lésinent pas sur les efforts pour remettre à neuf l’ancien domicile du peintre Claude Monet.
Claire Gardie et son mari Pascal ne lésinent pas sur les efforts pour remettre à neuf l’ancien domicile du peintre Claude Monet.

Perpétuer la mémoire du peintre Claude Monet, tout en y ajoutant une touche de modernité. Depuis un an, Claire Gardie et son mari Pascal s’investissent corps et âme pour remettre au goût du jour la maison habitée par l’artiste impressionniste à Vétheuil, de 1878 à 1881. « À l’origine, on cherchait un endroit pour faire une maison d’hôte  », raconte Claire. Et c’est, en surfant par hasard sur le site de vente leboncoin, que le couple est tombé sur cette maison à vendre, située au 16, avenue Claude-Monet. « Nous nous sommes rendu compte rapidement qu’elle avait appartenu à Claude Monet. Il y a quand même peint plus de 150 toiles. Ce qui n’est pas rien ! », précise la propriétaire. Une fois la bâtisse acquise, les deux Vétheuillais ont souhaité finalement la transformer en un musée dédié à la mémoire du peintre. « Mais nous avons jeté l’éponge, car cela aurait nécessité trop de modifications à apporter au lieu. Du coup, nous sommes partis sur l’ouverture d’une maison d’hôte », précise Claire. Une maison chambre d’hôtes qui comportera une chambre double avec salle de bains et toilettes, ainsi qu’une suite regroupant une grande et une petite chambre.

Projet touristique et innovant

Pour ce faire, de nombreux travaux ont été réalisés dans le domicile. Aidé par le Département du Val-d’Oise dans le cadre d’un appel à projet touristique et innovant, le couple a débuté les travaux il y a un an. « Elle était habitée quand nous l’avons achetée, précise Claire. Nous avons modifié le système de chauffage. Les salles de bains et les toilettes ont totalement été refaites. Les murs intérieurs et extérieurs, côté cour, ont été remis au goût du jour ». Le pigeonnier, présent dans la cour et actuellement délabré, devrait être aussi rénové, « dans les règles », explique Claire. Côté décor, Claire tente d’insuffler de nouveau l’ambiance du Xixe siècle. «  Nous nous basons sur des œuvres de Claude Monet. Nous avons fait une enquête pour tenter de reconstituer cette atmosphère », explique-t-elle. À terme, le couple souhaiterait organiser des événements, comme des ateliers de lecture, autour « des contes, des poésies… l’idée est de faire vivre la mémoire de Claude Monet », détaille-t-elle. Ouverture programmée le 14 avril !

Trois ans et puis s’en va

Claude Monet est resté à Vétheuil pendant trois ans, d’octobre 1878 à l’été 1881. Durant cette période, quatorze personnes résideront au domicile du peintre : Camille Doncieux (première femme du peintre décédée le 5 septembre 1879) et ses deux enfants, Alice Hoschedé (accompagnée de ses six enfants et de son conjoint Ernest), une bonne et une cuisinère. À la mort de Camille Doncieux, à l’âge de 32 ans, c’est Alice Hoschedé qui prendra soin des enfants de la défunte. Elle deviendra par la suite la femme de Claude Monet, de 1892 à 1911.

95510 Vétheuil

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :