Herblay Tentative d'enlèvement : la crainte des parents de l'école Saint-Exupéry

Alors qu'une camionnette blanche a été signalée aux abords des écoles Jean-Louis-Étienne et Saint-Exupéry, à Herblay, les parents d'élèves redoublent de vigilance. Reportage.

18/03/2017 à 15:19 par Administrateur

Les parents d'élèves redoublent de vigilance après qu'une camionnette blanche a été signalée à plusieurs reprises devant l'établissement scolaire.  -
Les parents d'élèves redoublent de vigilance après qu'une camionnette blanche a été signalée à plusieurs reprises devant l'établissement scolaire. -

À la sortie de l’école Saint-Exupéry, à Herblay, c’est devenu l’un des sujets de conversation récurrent parmi les parents. À la suite de la tentative d’enlèvement d’une fillette au retour de l’école à Jouy-le-Moutier (lire ici), une camionnette blanche a été signalée à plusieurs reprises devant l’établissement. De quoi susciter une peur chez les parents qui redoublent de vigilance. « Nous avons un sentiment d’insécurité, confie Mélissa. Nous ne serons pas tranquilles tant que cette personne n’aura pas été arrêtée par la police. Nous aimerions aussi davantage de présence et de sécurité devant l’école. Les forces de l’ordre étaient là le lendemain de l’incident c’est tout. »

Plus de vigilance

Un sentiment partagé par Sandra, qui rentre de l’école avec ses enfants. « Je viens tous les jours les chercher. Si je ne pouvais pas, je m’arrangerais davantage pour être là avec ce qu’il se passe. »
« Il faut surtout surveiller les enfants qui rentrent seuls le soir chez eux, prévient une autre mère famille. On m’a dit qu’il y avait eu une tentative d’enlèvement devant l’école Saint-Exupéry, je ne sais pas si les faits sont avérés, mais cela fait vraiment peur. »

Emmanuel, dont la fille est scolarisée en maternelle, reconnaît être « plus vigilant. Mais je ne laisse jamais mon enfant sans surveillance. Le soir, je viens en avance lors de la sortie de l’école, et le matin, la maman ne repart pas tant que les enfants ne sont pas rentrés dans leur classe. » Jean, père deux enfants en classe de maternelle et de Cm2 affirme que « ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident arrive. Nous y avions déjà été confrontés il y a une dizaine d’années. Nous sommes de ce fait plus vigilants, la police fait des rondes. » Alors que certains regrettent ne pas avoir eu de mot d’information de la part de l’école, apprenant la nouvelle par les réseaux sociaux, Aurélie assure que « le directeur est venu dans chaque classe pour expliquer la situation aux enfants, et leur rappeler d’être prudents ».

Élodie TAILLADE

95220 Herblay

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Pontoise - Mercredi 26 avril 2017

Pontoise
Mer
26 / 04
11°/1°
vent 47km/h humidité 46%
Jeu12°-0°
Ven14°-3°
Sam16°-2°
Dim16°-7°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :