Franconville Francis Delattre lâche à son tour François Fillon

Les défections s'enchaînent parmi les soutiens de François Fillon. Même dans le Val-d'Oise, département de Jérôme Chartier, son fidèle conseiller spécial...

03/03/2017 à 15:10 par Administrateur

Francis Delattre, sénateur-maire (Lr) de Franconville.
Francis Delattre, sénateur-maire (Lr) de Franconville.

Philippe Rouleau, maire (Lr) d’Herblay et vice-président du Conseil départemental, avait allumé la première mèche hier, jeudi 2 mars. L’élu avait annoncé, sur sa page facebook, qu’il donnait son parrainage à Alain Juppé en vue de l’élection présidentielle.
Une attitude qui suivait les premières défections parmi les soutiens de François Fillon, candidat de la droite et du centre à l’Élysée. Depuis mercredi 1er mars, l’Udi a lâché le député de Paris. Idem pour plusieurs sarkozystes. Ce matin, son porte-parole, Thierry Solère pliait les gaules.

Le Val-d’Oise n’échappe pas à cette tendance de fond. Ainsi, le sénateur-maire (Lr) Francis Delattre, Sarkozyste de la première heure, appelle désormais les maires de droite et du centre, les conseillers régionaux et départementaux, d’envoyer le plus rapidement possible leurs parrainages au Conseil constitutionnel au profit d’Alain Juppé, finaliste de la primaire de droite et du centre en novembre dernier.

“Plan de sauvetage”

” Ce serait une catastrophe pour le redressement de notre pays, l’élimination de la Droite républicaine et du Centre, du second tour de la présidentielle. Ne prenons pas le risque insensé que le dépit des électeurs, conduise à l’élection de l’héritière des Le Pen.

Soyons lucides, aujourd’hui avec Alain Juppé, ce n’est pas un Plan B mais un plan de sauvetage de nos valeurs et de nos idéaux qu’il faut avoir le courage de mettre en place”, estime l’élu de Franconville.

J.D. et D.C.

95130 Franconville

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :