Armand Payet accorde son parrainage à Alain Juppé

03/03/2017 à 17:24 par Jérôme Cavaretta

Il n’est pas le premier et à coup sûr pas le dernier. Armand Payet, conseiller départemental Lr de Cergy I et chef de file de l’opposition cergyssoise, a décidé d’accorder son parrainage à Alain Juppé, qu’il avait soutenu lors de la primaire de la droite.

Armand Payet (à droiteà, aux côtés d'Alain Juppé et de Virginie Tinland, conseillère départementale de Cergy I.
Armand Payet (à droiteà, aux côtés d'Alain Juppé et de Virginie Tinland, conseillère départementale de Cergy I.

“Après 5 ans de social-hollandisme, les Français sont à bout. A l’issue de ce quinquennat morose parsemé de petites phrases, de reculades sur les réformes et d’impuissance politique, un chemin s’ouvre pour des réformes radicales, profondes mais nécessaires. Une partie du peuple de la droite et du centre a choisi François Fillon en novembre dernier pour le représenter à cette élection qu’on nous disait imperdable pour la droite. Pourtant, les certitudes de novembre ont été balayées par les révélations de février. Je respecte la force de caractère de François Fillon, j’approuve les choix de réformes qu’il préconise. Je ne participerai donc pas au concert d’attaques médiatico-politiques dont il est l’objet aujourd’hui. Cependant force est de constater que ce projet politique n’est désormais plus audible. Face à ce big-bang politique, je ne me résigne pas à choisir entre la candidate du chaos, Marine le Pen, et le candidat du néant, Emmanuel Macron. C’est l’intérêt supérieur de la France qui le commande : pour mettre en œuvre les réformes nécessaires dès mai, fidèle à mes convictions, j’ai décidé d’accorder mon parrainage à Alain Juppé”.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 18 août 2017

Pontoise
Ven
18 / 08
21°/15°
vent 36km/h humidité 90%
Sam20°-11°
Dim21°-11°
Lun26°-14°
Mar26°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :