Pontoise L'As Pontoise-Cergy dans le dernier carré européen

C'est devenu une habitude. Vendredi 10 février, l'As Pontoise-Cergy tennis de table a validé son ticket pour les demi-finales en battant les Bretons d'Hennebont 3-2.

14/02/2017 à 16:47 par Joseph CANU

En une semaine, deux matchs, deux victoires : contrat rempli pour l'As Pontoise-Cergy tennis de table. -
En une semaine, deux matchs, deux victoires : contrat rempli pour l'As Pontoise-Cergy tennis de table. -

C’est devenu une habitude. Vendredi 10 février, l’As Pontoise-Cergy tennis de table a validé son ticket pour les demi-finales en battant les Bretons d’Hennebont 3-2. Les Pontoisiens n’avaient besoin que d’un petit point pour se qualifier, après leur écrasante victoire en quarts de finale aller (3-0). Une quatrième participation dans le « big four » européen pour le club pontoisien, en l’espace de cinq ans.

Victoire en Ligue des Champions…

Devant un public venu nombreux les soutenir, les joueurs du club pontoisien ont pourtant mal débuté leur soirée, à l’image de l’international suédois Mattias Karlsson. Opposé à l’Anglais Liam Pitchford, le Cergypontain n’aura jamais réussi destabiliser son adversaire, malgré un premier set remporté. Battu en quatre manches, c’est finalement le Portugais Marcos Freitas qui a ”plié l’affaire”. En effet, confronté à l’international français Quentin Robinot, le Lusitanien n’a pas fait dans la dentelle, en remportant son match en trois sets rondement menés.

Après la qualification acquise, la suite du match baissait d’intensité. Au retour des vestiaires, l’international français Tristan Flore avait l’occasion de se ”lâcher” face au vétéran grec Kalinikos Kreanga. Mais le joueur breton ne laissait pas de répit au Français, en empochant rapidement les deux premiers sets. Malgré un sursaut d’orgueil de la part du Cergypontain (2-2), c’est finalement l’Hennebontais qui remportait le match en cinq actes.

Remplaçant au pied levé Mattias Karlsson, l’international italien d’origine bulgare, Niagol Stoyanov montrait au coach qu’il pouvait faire plus que de la figuration. Opposé à Quentin Robinot, le Pontoisien a maîtrisé son sujet sans trop de difficulté, ne laissant qu’une manche à son adversaire (victoire 3-1). Dans le dernier match, et malgré la perte du premier set, Marcos Freitas n’a eu non plus à forcer son talent face à l’anglais Liam Pichford.

Les Pontoisiens retrouveront en demi-finales le Borussia Düsseldorf, dix fois vainqueur de la prestigieuse compétition. L’année précédente, les Préfectoraux avaient gagné les deux matchs les opposant, sur le même score (3-2).

Et en pro A

Avant sa qualification en Ligue des Champions, l’As Pontoise-Cergy s’était rassurée mercredi 8 février en Championnat, vainqueur à l’extérieur du promu Roanne (3-0). Dans ce match, Tristan Flore débutait la partie face au leader local Cédric Nuytinck. Encore une fois, l’international français tardait à entrer dans son match et concédait logiquement les deux premières manches… avant de faire un come-back retentissant (2-2) et de remporter haut la main la manche décisive (11-3). Face à Andrea Landrieu, Marcos Freitas ne laissait que peu de points au joueur Roannais. Supérieur à lui dans tous les compartiments du jeu, le Lusitanien le terrassait en trois sets rondement menés.

Àprès la mi-temps, Niagol Stoyanov, remplaçant Mattias Karlsson blessé pour cette rencontre, était confronté au Chinois Wu Zhang Jiaji. En manque de temps de jeu, l’international italien a pu une nouvelle fois montré ses capacités. Et, malgré la perte du premier set, le pontoisien remportait les trois sets suivants aux forceps (11-5 ; 13-11 ; 12-10).

Grâce à ce succès, l’As Pontoise-Cergy accède à la troisième marche du podium, à cinq points du leader Chartres. Les joueurs coachés par Christian Adam restent toujours invaincus en 2017. Pourvu que ça dure !

Maxime LAFFIAC

95000 Pontoise

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :