Argenteuil Incidents au Val-d'Argent : deux jeunes de 14 et 16 ans en garde à vue

Quatre véhicules et six poubelles incendiées, trois bus de la Ratp caillassés. Des violences ont à nouveau éclaté mercredi soir dans le Val-d'Oise, notamment à Argenteuil.

16/02/2017 à 13:00 par Thomas Hoffmann

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Gyrophare et sirène enclenchés, les voitures de police foncent à toute allure vers le secteur de la Dalle. Un quartier quadrillé par les forces de l’ordre dépêchées en nombre ce mercredi 15 février. Alors que la ville avait pourtant été placée sous haute surveillance policière, trois jours après les violents affrontements entre jeunes et forces de l’ordre survenus à la suite d’un appel au rassemblement lancé sur Facebook (lire ici), de nouveaux incidents ont éclaté à Argenteuil.

Un bus de la Ratp caillassé

C’est à nouveau dans le quartier du Val-d’Argent que les violences se sont concentrées. Alors qu’un appel à attaquer un commerce avait été relayé sur les réseaux sociaux dans la journée, vers 17h15, une centaine d’individus s’est regroupée sur la Dalle. Dépêchées en nombre, les forces de l’ordre notamment équipées de cougars et de grenades de désencerclement, ont essuyé des jets de projectiles. Quelques instants plus tard, une poubelle a été enflammée par les jeunes qui se sont déplacés vers le Simply Market, avant de se disperser. À 18h50, les émeutiers s’en sont pris à un bus de la Ratp qu’ils ont caillassé faisant voler en éclats les vitres du véhicule.

Si le calme était revenu vers 19h30, la rue de Coudray, au pied de la Dalle, était bloquée à la circulation par les Crs, tandis que des voitures de police et des fonctionnaires, à pied, patrouillaient dans le secteur. Deux adolescents ont été interpellés et placés en garde à vue. Le premier, âgé de 16 ans, est soupçonné d’avoir lancé un pavé sur un véhicule de police. Le second, 14 ans seulement, a été arrêté en possession d’une barre de fer. Il a été formellement identifié par les fonctionnaires comme l’un des individus qui s’en sont pris à un véhicule sérigraphié dont le pare-brise a été brisé. À 21h, le calme était revenu dans le quartier.

Six poubelles et quatre véhicules incendiés dans le Val-d’Oise

Si Argenteuil a été la ville la plus marquée par les violences, des incidents sont également survenus dans plusieurs communes du département notamment à Bezons, Cormeilles-en-Parisis, Garges, Gonesse, Goussainville et Saint-Brice-sous-Forêt. Au total les forces de l’ordre ont recensé six feux de poubelles alors que quatre véhicules ont été incendiés à Argenteuil, Bezons et Cormeilles-en-Parisis. Si neuf voitures de police ont été dégradées, les émeutiers ont également caillassé trois bus de la Ratp à Argenteuil donc, mais également à Garges et à Gonesse.

95100 Argenteuil

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Choisissez votre journal :

Gazette Val d'Oise Echo Régional

Pontoise - Jeudi 23 mars 2017

Pontoise
Jeu
23 / 03
12°/6°
vent 18km/h humidité 77%
Ven15°-6°
Sam15°-6°
Dim15°-6°
Lun14°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :