»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Arnaud Bazin vers le Sénat ?

Président (Lr) du Conseil départemental du Val-d'Oise, Arnaud Bazin pourrait quitter son poste pour se présenter aux élections sénatoriales en septembre.

06/02/2017 à 15:54 par Julien Ducouret

Arnaud Bazin est élu au Département depuis 1998. -
Arnaud Bazin est élu au Département depuis 1998. -

La rumeur ne cesse d’enfler. Dans son fief de Persan et au sein de sa propre famille politique, Les Républicains. Un parti qu’il a rejoint à l’automne 2015, à la veille des élections régionales. Toujours non encarté à cette époque, Arnaud Bazin avait franchi le Rubicon. Une surprise pour beaucoup. « Pour mieux faire entendre la voix du Val-d’Oise et sous le parrainage de Valérie Pécresse, j’ai décidé d’adhérer aux Républicains. Je souhaite envoyer un message d’unité car il faut que tout le monde se rassemble autour de la candidate. C’est uni que nous pourrons remporter de grands succès », justifiait, à l’époque, l’actuel président du Conseil départemental.

Nouvelles fonctions ?

Aujourd’hui, ce sont des petites phrases distillées, avec parcimonie, lors de différentes cérémonies de vœux qui ont mis la puce à l’oreille. Surtout à Persan, le 14 janvier. En évoquant 2017, le conseiller départemental du canton de L’Isle-Adam a rappelé qu’il était élu depuis 1995 (maire, conseiller général, puis président du département et de la communauté de communes du Haut Val-d’Oise) tout en ouvrant la porte à d’autres défis avec cette phrase à méditer : « Et plus tard, peut-être dans d’autres fonctions ». Comprenne qui pourra… Mais il ne faut pas être grand clerc pour clarifier ce propos.

À 58 ans, Arnaud Bazin rêve peut-être d’un destin national, après avoir servi pendant 19 ans le département, dont les six dernières années comme président. Dans cette hypothèse, c’est le Sénat qui vient à l’esprit. Au regard des dernières élections municipales et départementales, notamment, Les Républicains peuvent légitimement décrocher mécaniquement trois sièges au Palais du Luxembourg, voire quatre sur les cinq mis en jeu dans le Val-d’Oise.

Francis Delattre, futur ex-maire (Lr) de Franconville, pourrait être la tête de liste. Le nom de Jacqueline Eustache-Brinio, maire (Lr) de Saint-Gratien, revient régulièrement pour occuper la place de n°2 sur la liste.

Alors, Arnaud Bazin pour compléter le trio ? Pas impossible. Notamment au regard de l’équilibre et de la représentativité des territoires valdoisiens au sein de la liste portée par Les Républicains. Cette hypothèse changerait clairement la donne au sein de l’assemblée départementale qui devra trouver, en cas de candidature et d’élection de son actuel patron, un successeur. Loi sur le non-cumul des mandats oblige. Pas une mince affaire.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 28 juin 2017

Pontoise
Mer
28 / 06
23°/16°
vent 28km/h humidité 70%
Jeu20°-13°
Ven20°-13°
Sam19°-13°
Dim21°-12°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :