A Saint-Gratien et à Deuil-la-Barre l'Assurance maladie va fermer

L'annonce a été faite vendredi 16 décembre en conseil d'administration qui a, notamment, voté la fermeture à venir des agences de Deuil et de Saint-Gratien.

03/01/2017 à 15:02 par fabrice.cahen

L'agence de l'Assurance maladie de Saint-Gratien est située au forum, en plein centre-ville. -
L'agence de l'Assurance maladie de Saint-Gratien est située au forum, en plein centre-ville. -

C’est une décision qui répond à une recommandation de la Cour des comptes et du projet de loi de finance de la Sécurité sociale adopté début décembre par l’Assemblée nationale. Les fermetures de six centres n’interviendront pas avant la fin du premier trimestre 2017. « La direction de la Cpam partirait du principe que l’agence d’Ermont devant rouvrir, les assurés sociaux de Saint-Gratien pourraient s’y déplacer et ceux de Deuil iraient vers celle de Sarcelles. Entre les deux centres c’est le grand vide », explique Michel Cagnani, vice-président de la Cpam 95 et conseiller Cgt-Cpam. Les communes seront invitées à mettre des locaux à disposition de l’Assurance maladie, pour tenir des permanences. « Les villes seraient d’accord pour la fermeture de leur centre de Sécurité sociale contre une promesse d’avoir un accueil sur rendez-vous, en contrepartie de locaux mis à la disposition de la Cpam », complète le représentant de la Cpam.

Maire en colère

Une annonce qui a pourtant fait bondir certains élus de leur fauteuil, comme Jacqueline Eustache-Brinio, maire Lr de Saint-Gratien. «  Je ne suis pas ravie d’apprendre ça par voie de presse, alors qu’une fois par an la mairie faisait le point avec la Cpam. À aucun moment il ne m’a été précisé que le centre de Saint-Gratien fermerait. La population de ma ville a besoin de ce service, au-delà d’un simple contact Internet. Rien ne peut remplacer le contact humain », déplore-t-elle. « Je ne sais toujours pas comment cela va évoluer et si l’Assurance maladie compte m’en informer d’ailleurs », ne décolère pas la maire. « Je n’exclus rien, la Ville reste ouverte à toute proposition pour maintenir ce service à la population. Nous proposons déjà des locaux pour d’autres services de l’État. Nous pouvons envisager un nouvel espace d’accueil, comme c’est déjà le cas pour la Caf. Reste à connaître la fréquence de la permanence Cpam », interroge Jacqueline Eustache-Brinio.

«  Nous avions anticipé cette fermeture », prévient Muriel Scolan, maire Udi de Deuil-La-Barre. « Nous avons bataillé pour que la Cpam assure une permanence au futur pôle santé, sur la nouvelle place de la Nation. Nous avons une population qui n’est pas forcément équipée d’Internet, pour faire ses démarches en ligne. Maintenant nous ne savons pas quelle sera la cadence hebdomadaire de présence de l’Assurance maladie », se demande la maire, au sujet de l’espace d’accueil qui concerne aussi les habitants de Montmagny. Le centre de Deuil-La-Barre recevait 3 107 assurés sur dix-neuf jours d’ouverture. Celui de Saint-Gratien : 979 assurés sur un mois d’activité pour onze jours d’ouverture.

Par ailleurs, d’autres agences du département vont également fermer, notamment à Franconville et à Ermont.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 28 juil. 2017

Pontoise
Ven
28 / 07
22°/15°
vent 28km/h humidité 81%
Sam25°-16°
Dim22°-18°
Lun23°-15°
Mar25°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :