Pontoise Restaurant. Le Château se met au thaï

16/12/2016 à 18:37 par Administrateur

Sabry Hammad, le chef cuisinier du restaurant Le Thaï, est fier de ses plats typiquement thaïlandais. -
Sabry Hammad, le chef cuisinier du restaurant Le Thaï, est fier de ses plats typiquement thaïlandais. -

Deux ans après son ouverture, place du Grand-Martroy, le Château a préféré miser sur les plats qu’il servait le plus. Si l’on en croit le chef cuisinier du restaurant, Sabry Hammad, c’est la cuisine thaïlandaise qui marche en ce moment !

Après quelques travaux de réaménagements, Au Château a rouvert ses portes le 20 septembre sous un autre nom, Le Thaï, et avec une décoration repensée.

Nouveau nom, nouveau cadre

C’est lors d’un voyage durant lequel Sabry a cuisiné dans des villages à la frontière du Laos, près de la rivière Kong, que le chef a été séduit par cette cuisine raffinée à base de plantes fraîches. « Les saveurs des plats traditionnels de ce pays plaisent énormément aux Français, nous avons donc adapté le restaurant et sa carte aux papilles des clients », explique le chef.
Salade de papaille, soupe de crevettes au lait de coco et champignons, riz sauté aux gambas, dos de cabillaud au curry…
Sous les parasols en bois, la carte du Thaï invite au voyage dans un cadre zen.

A.B.

Informations : 29-31, place du Grand-Martroy, ouvert du lundi soir au samedi soir, de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h. Possible de réserver via alloresto.fr ou
lafourchette.com ou au
09 86 69 72 42.

95300 Pontoise

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Samedi 21 janv. 2017

Pontoise
Sam
21 / 01
/-5°
vent 10km/h humidité 91%
Dim3°--5°
Lun3°--3°
Mar3°--2°
Mer2°--4°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :