Herblay Premier livre politique pour Sarah Nerozzi-Banfi, jeune conseillère municipale (Lr)

Sarah Nerozzi-Banfi et Marine Caron, âgées de 26 ans, juristes de formation et militantes politiques, cosignent un livre de propositions politiques. Les jeunes ont des convictions!

01/11/2016 à 17:23 par Daniel Chollet

Sarah Nerozzi-Banfi a été élue conseillère municipale en 2014, en 20e position sur la liste de Philippe Rouleau.
Sarah Nerozzi-Banfi a été élue conseillère municipale en 2014, en 20e position sur la liste de Philippe Rouleau.

« On les dit amorphes les jeunes, mous et lents. Quelle erreur ! La jeunesse française n’est ni lassée ni résignée, passive ou fataliste. Bien au contraire, elle est forte, audacieuse, innovante. Mais elle a besoin d’être écoutée, entendue », lancent Marine Caron et Sarah Nerozzi-Banfi, dans leur livre Échos d’une jeunesse engagée.

Conseillère au cabinet de Valérie Pécresse

Elles ont 26 ans et presque le même cursus universitaire. La première est (déjà) conseillère départementale (Udi) de Seine-Maritime. La seconde est conseillère municipale (Lr) d’Herblay depuis 2014. Herblay où sa famille s’est installée il y a 14 ans, venant de Clichy-la-Garenne (92).

Sarah Nerozzi-Banfi, licenciée en droit franco-espagnol à la fac de Cergy, master de droit public et master 2 en affaires publiques à Sciences Po Paris en poche, a raté de peu son concours d’entrée à l’Ena. Elle est depuis huit mois conseillère au cabinet de Valérie Pécresse, présidente (Lr) de la région Île-de-France. « Je suis en relation avec les maires du Val-d’Oise et de l’Essonne pour le suivi des dossiers relevant de la Région », explique-t-elle.

La jeune femme avait rencontré l’ex-ministre il y a un peu plus de deux ans, quand elle était à Sciences Po. « J’ai intégré son think tank. De fil en aiguille, j’ai basculé dans la campagne des régionales.»

Travailler à la fois des idées « de fond » et aller sur « le terrain », une dualité qui convient à cette fille d’Italiens, originaires de Rome, installés dans l’Hexagone entre la fin des années 60 et le début des années 70.

Des parents pas du tout politisés. Plus jeune, Sarah Nerozzi-Banfi s’intéressait à la lecture, à ses études, au piano et à la danse, qu’elle pratique depuis 15 ans. « La politique est arrivée après. J’ai accroché lors de ma licence en droit à tout ce qui touchait la sphère publique ».

Fin 2013, elle entre en contact avec Philippe Rouleau, candidat (Lr) aux municipales. « J’avais envie de m’investir comme petite main, pas forcément être sur la liste. » Elle sera en 20e position. « Un grand honneur », dit-elle, en saluant la volonté du maire de mettre en avant les jeunes.

Il y a un an et demi, elle se lance dans l’idée d’un ouvrage politique avec son amie Marine Caron, rencontrée lors d’un stage à la Fondation pour l’innovation politique. L’agence de design et communication Neway Partners (basée à Herblay) les suit dans l’aventure. « On est parties du constat qu’il y a une lassitude d’une grande partie des Français, jeunes ou moins jeunes, envers la classe politique », rappellent les deux auteures. Aux régionales de 2015, 65 % des 18-24 ans se sont abstenus.

65% des 18-24 ans se sont abstenus

« Les jeunes ont le sentiment de ne pas être suffisamment représentés dans la vie politique nationale, peu de figures émergent. On avait envie de donner la parole à des jeunes et d’être dans des propositions, pas que du constat ».

Leur ouvrage d’un peu plus de deux cents pages donne la parole à de jeunes entrepreneurs, des présidents d’associations, de jeunes élus, un lycéen.

Réduire le nombre de parlementaires et destituer les élus condamnés en justice

Au final, 98 propositions sur 17 thématiques. On retiendra l’encadrement des mandats électifs, la réduction du nombre de parlementaires, la destitution d’élus condamnés ou l’instauration d’un contrat de travail unique. Interrogée sur ses ambitions politiques, la jeune Herblaysienne dit ne pas vouloir faire de « plan sur la comète » concernant sa carrière.

Échos d’une jeunesse engagée, 10 euros.

Livre disponible en ligne : http://www.echos-jeunesse-engagée.com

95220 Herblay

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :