Saint-Ouen-l'Aumône Il se masturbe devant une mère et sa petite fille de 6 ans dans le train

Hicham, 47 ans, a été condamné à douze mois de prison ferme pour exhibition sexuelle, mais également outrage et menace de mort sur un fonctionnaire de police.

05/10/2016 à 16:04 par Thomas Hoffmann

tgi.jpg
Au delà de la peur d’être agressée, c’est surtout celle de ne pas pouvoir protéger sa petite fille qui l’a le plus terrifiée. Près d’un mois après les faits, cette mère de famille est toujours « traumatisée » par ce qu’elle a vécu, assure son avocate. Le 12 septembre, alors qu’elle se trouvait dans le Rer C, un individu, qui avait pris soin de s’assurer qu’aucun passager n’était présent dans la salle, s’était approché de la femme et sa fillette de 6 ans, et avait baisser son pantalon avant de se masturber devant elles.

« Je vais te faire sauter la tête »

Descendu en gare de Saint-Ouen-l’Aumône, l’homme allait récidiver devant une seconde femme, hauteur du parc de jeux pour enfants, place Pierre-Mendès-France, à quelques pas de la mairie. Alertés par les agents de l’hôtel de Ville, sur place, les fonctionnaires découvrent la victime qui leur explique : « Il a descendu son pantalon de jogging et s’est masturbé. » Repéré, le suspect, qui s’était rhabillé, s’en est violemment pris aux fonctionnaires, menaçant de mort l’un d’eux  ”Ce n’est qu’une question de temps, je vais te faire sauter la tête.”

« Je n’ai rient fait »

Les policiers allaient rapidement faire le rapprochement avec les faits survenus dans le Rer. Des accusations qu’il a nié en bloc au cours de sa garde à vue. Déféré devant le tribunal correctionnel de Pontoise, lundi 3 octobre pour exhibition sexuelle, mais également outrage et menace de mort sur les forces de l’ordre, Hicham est resté muet tout au long de l’audience. Refusant de s’expliquer sur ses actes, l’homme de 47 ans a tout juste lâché : « Je n’ai rien fait ! » Alors que l’expertise psychiatrique avait conclu que le quadragénaire était pleinement conscient de ses actes, le tribunal l’a condamné à dix-huit mois de prison dont six assortis du sursis et d’une mise à l’épreuve de deux ans. Le président a également prononcé une une obligation de soins.
95310 Saint-Ouen-l'Aumône

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Pontoise - Samedi 29 avril 2017

Pontoise
Sam
29 / 04
17°/3°
vent 28km/h humidité 70%
Dim18°-6°
Lun13°-6°
Mar15°-4°
Mer15°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :