Argenteuil Sainte Tunique à Argenteuil : des milliers de personnes pour le chemin de croix

25/03/2016 à 15:54 par Julien Ducouret

Chemind e croix, vendredi 25 mars à 15h dans les rues d'Argenteuil (photo : Daniel Chollet).
Chemin de croix, vendredi 25 mars à 15h dans les rues d'Argenteuil (photo : Daniel Chollet).

L’opération antiterroriste menée hier et ce matin boulevard du Général Delambre à Argenteuil n’a pas entamé la foi des fidèles. Dans le cadre de l’ostention de la Sainte Tunique du Christ, des milliers de personnes se sont retrouvés vers 15 dans les rues de la ville pour le chemin de croix.
L’ostension 2016 de la Sainte Tunique du Christ démarrera vendredi 25 mars vers 16h30 dans la basilique, après une procession partie du parc des Berges, à l’occasion du “vendredi saint”, veille de Pâques. Elle durera jusqu’au 10 avril. L’événement devrait attirer durant quinze jours, selon les organisateurs, 150 000 personnes ! En ces temps d’état d’urgence et de menace terroriste, les services de sécurité seront bien sûr sur les dents.

Sécurité

«Armée, polices nationale et municipale, services de secours et hôpitaux, préfecture et sous-préfecture, personnels Sncf et municipaux, diocèse : tous les services sont sur le pont pour pouvoir accueillir de manière pratique et sécurisée les pèlerins et éviter les engorgements de circulation pour les Argenteuillais», expliquait-on, il y a quelques jours en mairie d’Argenteuil, «partenaire» de l’événement, «dans le respect de la loi de séparation des Églises et de l’État (1905)», qui se doit «d’organiser l’accueil des pèlerins». Encore plus vrai depuis hier.

J.D. et D.C

95100 Argenteuil

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Choisissez votre journal :

Gazette Val d'Oise Echo Régional

Pontoise - Jeudi 23 mars 2017

Pontoise
Jeu
23 / 03
12°/6°
vent 18km/h humidité 77%
Ven15°-6°
Sam15°-6°
Dim15°-6°
Lun14°-6°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :