Roissy - Gonesse : le débat public autour d'Europa City bientôt ouvert

05/01/2016 à 12:35 par Administrateur

Europa City, projet pharaonique du groupe Auchan en matière de loisirs, sera soumis au débat public au printemps.
Europa City, projet pharaonique du groupe Auchan en matière de loisirs, sera soumis au débat public au printemps.
Après que le préfet du Val-d’Oise, Yannick Blanc, a différé de trois mois la création de la Zac du Triangle de Gonesse «car ce projet ne peut pas être dissocié du projet Europa City», la Commission nationale du débat public (Cndp) organisera conjointement du 15 mars au 30 juin 2016, le débat public sur le futur quartier culturel du nord-est francilien.
Un débat public que le groupe Immochan, porteur du projet Europa City, déclare avoir souhaité en ayant «saisi la Cndp dès 2013, pour mener un véritable temps d’échange et de réflexion (…) Cette démarche collaborative s’inscrit dans la volonté d’Europa City d’impliquer l’ensemble des acteurs locaux et publics». Rappelons qu’Europa City est ce grand projet de centre commercial et de loisirs du triangle de Gonesse (80 hectares, 500 boutiques, parc d’attractions, centre aquatique ou encore pistes de ski), qui ne compte pas que des adeptes, puisque France Nature environnement, par exemple, estime que le site fait partie des 104 “zones à défendre” (Zad) au même titre que Sivens, Notre-Dame-des-Landes ou Roybon.
Le président du Conseil départemental du Val-d’Oise, Arnaud Bazin, estime au contraire que la disparition des écologistes dans l’exécutif régional lève un obstacle à ce projet qu’il juge «utile au développement économique du Val-d’Oise».

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Vendredi 22 sept. 2017

Pontoise
Ven
22 / 09
18°/11°
vent 10km/h humidité 63%
Sam19°-7°
Dim22°-9°
Lun18°-11°
Mar19°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :