Argenteuil Les comptes de l'agglomération Argenteuil-Bezons passés au crible

Un avis a été rendu par la Chambre régionale des comptes sur la gestion de l'agglo ces six dernières. Encore l'occasion d'une passe d'armes entre la droite et la gauche.

16/10/2014 à 12:04 par Daniel Chollet

La chambre régionale des comptes s’est penchée sur la gestion de l’agglomération.
La chambre régionale des comptes s’est penchée sur la gestion de l’agglomération.
Alors que la question de sa dissolution est d’une brûlante actualité, l’avis de la chambre régionale des comptes sur la gestion de l’agglomération ces huit dernières années, discuté le 6 octobre en conseil communautaire, avait évidemment une éminente valeur politique. Comme dirait David Pujadas, chacun se fera son opinion…

Comptes «fiables»

«Nous figurons dans le rapport national de la Cour des comptes sur les agglomérations, dans la colonne positive», a insisté le président (Ps) Philippe Doucet, qui note que la Crc «se félicite de la tenue des comptes et de leur fiabilité ; de la stabilité de la fiscalité ; de la montée en charge de l’effort d’investissement, de l’intégration croissante des services et des efforts aboutis pour obtenir la renégociation des emprunts toxiques souscrits en 2007, sans cela, l’agglomération aurait vu ses intérêts fortement augmentés».

Xavier Péricat (Ump), conseiller communautaire d’oppo- sition, conseiller général et adjoint aux finances de la ville d’Argenteuil, n’a lui pas du tout la même lecture de ce rapport. Il a mis notamment en avant la situation de la dette: «la Crc écrit : 71 millions fin 2012, 99 millions avec la dette transférée: quand nous parlions de 100 millions, on n’était pas loin du compte !» Xavier Péricat a aussi souligné que la Crc note une «forte progression des charges de personnel. C’est la trajectoire que nous avons trouvée à Argenteuil il y a six mois, et c’est ce qui nous pousse à sortir de l’agglomération le plus vite possible.»

Charges de personnel

Mais pour Philippe Doucet, la hausse des charges de personnel n’est liée qu’au transfert de compétences, «celui des espaces verts, c’est plusieurs dizaines de collaborateurs». Et de conclure : «c’est un très bon rapport d’une vraie agglomération avec un projet de développement, pas une agglomération destinée à récupérer la dotation globale de fonctionnement».

Argenteuil, 95

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 21 août 2017

Pontoise
Lun
21 / 08
22°/16°
vent 18km/h humidité 66%
Mar27°-16°
Mer26°-16°
Jeu24°-14°
Ven23°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :