Argenteuil Vers une dissolution de l'agglo d'Argenteuil - Bezons

31/07/2014 à 08:46 par Julien Ducouret

L’agglomération d’Argenteuil-Bezons devrait être dissoute le 1er janvier 2015. Un an plus tard,  Argenteuil adhèrera à Paris Métropole.
L’agglomération d’Argenteuil-Bezons devrait être dissoute le 1er janvier 2015. Un an plus tard, Argenteuil adhèrera à Paris Métropole.
Nouvel épisode dans la guerre Mothron-Doucet. Après le chapitre financier, et des comptes plombés à hauteur de 17,2 millions d’euros (lire notre édition du 23 juillet), place à la passe d’armes sur la communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons. Le 18 juillet, lors du dernier conseil municipal, le maire Ump Georges Mothron et sa majorité ont décidé de dissoudre l’agglo d’Argenteuil-Bezons et d’intégrer Paris Métropole. Avec un préalable pour préserver éventuellement les équilibres existants : que Philippe Doucet quitte ses fonctions de président. Alors, volonté de se développer ou simple rancune politique du côté de l’élu Ump ?

Argenteuil lorgne le 92

Pour Philippe Doucet, ancien maire socialiste d’Argenteuil et président de la future ex-communauté d’agglomération, pas de doute : «Mothron n’a toujours pas digéré mon élection à la présidence de l’agglo. Il est prêt à jouer les cinquante années à venir d’Argenteuil à cause d’une querelle personnelle qu’il nourrit depuis près de quinze ans. Son comportement n’est pas du tout à la hauteur de l’enjeu.»
Des arguments balayés du revers de la main par son ennemi juré : «Ils ont plombé Argenteuil, ils sont en train de faire la même chose avec l’agglo. Ça suffit. J’ai fait le choix, avec mon équipe, de tourner Argenteuil et les Argenteuillais vers la Métropole parisienne qui permettra de reprendre le développement économique de notre ville et d’offrir des emplois aux Argenteuillais. Je pense notamment aux jeunes pour lesquels rien n’a été fait depuis six ans en la matière.»

Quid de Bezons ?

Une décision qui avait fait sortir du bois la Cgt Territoriaux Ab-Habitat, présente devant la mairie le 18 juillet dernier. «Notre syndicat reste opposé à la Métropole du Grand Paris privant les habitants et les élus locaux de pouvoir agir sur leur ville. Par ailleurs, cela aurait pour conséquence l’éclatement de notre Office Ab-Habitat étant donné l’opposition du maire de Bezons de rejoindre la Métropole. La Cgt  rejette cette conception de l’organisation territoriale.»
Dans ce nouveau contexte, quid de Bezons ? Le maire (Pcf), en vacances en Bretagne lors du conseil municipal d’Argenteuil, a tout de même eu vent des événements. «Un coup d’esbroufe du maire d’Argenteuil», estime Dominique Lesparre. Et d’ajouter : «Pour l’instant, je n’ai pas tous les éléments, mais il nous reste du temps pour convaincre mon collègue d’Argenteuil que cette décision n’est pas la meilleure pour nos deux villes et leurs habitants. S’il devait camper sur ses positions, nous étudierions tous les recours politiques et juriques pour éviter la dissolution de l’agglo.»
Pour autant, Georges Mothron l’a confirmé : en attendant le rattachement d’Argenteuil à la Métropole, la ville se rapprochera d’une agglomération située dans les Hauts-de-Seine. Laquelle ? Pour l’instant, silence radio…

Argenteuil, 95

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Mercredi 20 sept. 2017

Pontoise
Mer
20 / 09
17°/6°
vent 18km/h humidité 88%
Jeu20°-9°
Ven18°-11°
Sam20°-7°
Dim20°-11°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :