Deuil-la-Barre Des candidats socialistes contre la corruption des élus

Trois listes de gauche ont signé la charte d’Anticor, jeudi dernier à Deuil-la-Barre.

24/02/2014 à 11:40 par Fabrice Cahen

 

g Dominique Rolland, Jean-Pierre Guis, président  d’Anticor, Sophie Maley et Fabrice Rizzoli ont paraphé  la charte anticorruption.
g Dominique Rolland, Jean-Pierre Guis, président d’Anticor, Sophie Maley et Fabrice Rizzoli ont paraphé la charte anticorruption.

Trois candidats socialistes ont signé jeudi dernier la charte Anticor. Fabrice Rizzoli pour Deuil-la-Barre, Sophie Maley pour Enghien-les-Bains et Philippe Rolland pour Saint- Gratien, qui représentent chacun une liste. «Être élu n’est pas un métier», a tenu à dire Jean-Pierre Guis, président d’Anticor, en ouverture de la soirée de signatures. Deux cents listes ont déjà paraphé la charte d’Anticor, une association dont l’objectif est d’exiger de tous les partis et de leurs élus le comportement irréprochable inhérent à leurs responsabilités politiques et de corriger la défiance de l’opinion vis-à-vis de leurs élus. « En 2011, 72 % des Français estimaient que leurs élus étaient plutôt corrompus», relève le président d’Anticor.

«Lorsque la confiance nous a été donnée par les électeurs, c’est une évidence de leur prouver la nôtre. Cette charte est un code déontologique qui nous engage, nous élus», a exprimé Sophie Maley, conseillère municipale à Enghien.
«La loi sur le cumul des mandats est aussi le résultat de l’action d’Anticor. Je serai pour que l’on inscrive sur la charte l’obligation à un élu de ne pas faire plus de deux mandats», a exprimé pour sa part, Philippe Rolland candidat à Saint-Gratien.
«Tant que les procureurs seront nommés par le ministre, l’indépendance de la magistrature restera menacée et le doute des citoyens sur la justice persistera (…) La défiance vient de l’opacité et d’un manque de transparence du travail des élus», est allé jusqu’à développer Fabrice Rizzoli, candidat à Deuil.

Le socialiste est déjà connu pour ses expertises en la matière, mais à un niveau international, étant l’un des spécialistes reconnus dans le domaine des mafias et autres réseau de criminalité. Il est à l’initiative de la signature.

 

Deuil-la-Barre, 95

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Lundi 29 mai 2017

Pontoise
Lun
29 / 05
27°/19°
vent 28km/h humidité 64%
Mar21°-15°
Mer23°-12°
Jeu26°-14°
Ven26°-15°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :