Argenteuil Union compliquée chez les communistes

La présence d’une liste autonome et le soutien affiché de certains élus au maire sortant soulèvent quelques interrogations dans l’électorat du PC.

04/02/2014 à 15:56 par Romain Dameron

Cécile Sellier, tête de liste du Front de gauche, a présenté le programme  de la liste Triple A, jeudi 23 janvier, à la salle Jean-Vilar.
Cécile Sellier, tête de liste du Front de gauche, a présenté le programme de la liste Triple A, jeudi 23 janvier, à la salle Jean-Vilar.

Il n’y aura pas d’union de la gauche au premier tour, à Argenteuil. Il n’y aura pas, non plus, d’union au sein du Parti communiste. Les militants argenteuillais ont voté à 71 % pour la constitution d’une liste autonome estampillée Front de gauche pour les Municipales.

Las, à Argenteuil, rien n’est simple. Alors que le Parti désigne Cécile Sellier pour prendre la tête de la liste Triple A, Argenteuil pour une Alternative à l’Austérité, d’autres communistes ou membres du Front de gauche affichent leur soutien à Philippe Doucet, le député-maire (PS) sortant.

C’est le cas de Mouloud Bousselat, son adjoint aux sports et ancien secrétaire de section du PC. « Cette liste est composée de personnes qui n’ont rien à voir avec le Front de gauche, lâche l’intéressé. Intellectuellement, je ne m’y retrouve pas. Évidemment, il y aura des désaccords dans le prochain mandat mais je n’ai pas à rougir du travail accompli. Ne pas repartir avec Philippe Doucet serait incompréhensible. »

Prise de position

Même constat et même décision pour Marie-José Cayzac (MUP), Rachida Habri (FDG) et Marc Paiella (PC) qui ont, eux aussi, choisi de soutenir la majorité sortante.

Une prise de position que Francis Gabouleaud, le secrétaire de la section locale du PCF a du mal à saisir : « Ces élus vont à l’encontre du vote des militants. Nous voulons peser pour une véritable gauche qui ne trahit pas les valeurs du Front de gauche. »

Pas question pour autant de faire une campagne anti-Doucet : « Nos adversaires restent la droite, l’extrême droite et la politique du gouvernement. »

Malaise palpable

Jeudi 23 janvier, lors de la présentation de la liste Triple A, à la salle Jean-Vilar, le malaise était pourtant palpable chez certains militants. « Ceux qui partent avec Doucet vont à la gamelle. Bien sûr que c’est une situation difficile à gérer pour nous mais notre liste est légitime », martèle l’un d’eux.

« Avec cette nouvelle direction, c’est la division des communistes, soupire un autre sympathisant. S’ils avaient pris Bousselat et Habri, cela aurait eu un autre poids. »
Du côté du PCF valdoisien, Jean-Michel Ruiz, le secrétaire départemental, réaffirme son soutien à la liste conduite par Cécile Sellier mais regrette le « choix individuel » des élus sortants.

« J’entends le trouble que cela peut créer chez nos électeurs mais il y a des communes où nous n’arrivons pas à rassembler, explique-t-il. A Argenteuil, l’attitude de Philippe Doucet n’y est pas pour rien. Notre objectif reste de battre la droite car ce serait une catastrophe si Mothron regagnait la ville. »

Argenteuil, 95

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Pontoise - Samedi 22 juil. 2017

Pontoise
Sam
22 / 07
22°/15°
vent 28km/h humidité 54%
Dim21°-14°
Lun22°-14°
Mar25°-14°
Mer24°-16°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

oup de tonnerre, lors du conseil municipal du mardi 13 septembre de Magny-en-Vexin, Jean-Paul Dabas, élu magnytois anciennement délégué à la santé, a décidé de quitter le groupe majoritaire, tout en continuant de siéger, en raison, entre autres, "de la manière diffamatoire, dont Jean-François Picault, le désormais ancien premier adjoint au maire, a été écarté". Il s'en explique :