Philippe Schmitt indigné de figurer sur le "Mur des cons"

Le père d'Anne-Lorraine, assassinée le 25 novembre 2007 dans le RER à Fosses, a découvert qu'il figurait sur l'affiche du Syndicat de la magistrature.

24/04/2013 à 21:00 par Fabrice Cahen

 

u'il figurait sur le "mur des cons" réalisé par des magistrats de gauche.
Philippe Schmitt a découvert qu'il figurait sur le "mur des cons" réalisé par des magistrats de gauche.

Sa photo a été épinglée à côté de celle de l’ancien ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux. Philippe Schmitt, général à la retraite, devenu directeur de l’UNC (Union nationale des combattants) a découvert avec colère qu’il figurait sur l’affiche réalisée par le syndicat de la magistrature, au même titre que Jean-Pierre Escarfail, père de Pascale, une jeune fille violée et tuée par Guy Georges.
” Parent de victime, c’est avec stupeur et un profond dégout que j’ai constaté la présence de ma photo sur le « mur des cons » du Syndicat de la Magistrature, proche du pouvoir. Même si j’ai – et je ne le regrette pas – critiqué les libérations irresponsables de violeurs récidivistes, le laxisme de certains juges d’application des peines, j’estime totalement indécent d’être traité ainsi par ces « magistrats, eu égard à notre histoire familiale”, commence-t-il par déclarer dans un communiqué adressé aux rédactions. ” Mon seul tort, je l’avoue, est de ne pas me résigner à ce que d’autres enfants subissent le martyre d’Anne – Lorraine ! A travers cet acte, c’est la mémoire de notre fille qu’on insulte, ce sont aussi toutes les familles de victimes qui peuvent ainsi constater le mépris et la haine que ce syndicat de magistrats éprouve à leur égard, ressent-il. Sur ce mur, il n’y a pas de photos de criminels, de violeurs ou de pervers mais il y a les photos de plusieurs pères de victimes. Quelle attitude indigne !”, constate le père d’Anne-Lorraine, qui a aussitôt chargé son avocat, maître Drye, du barreau de Senlis, “d’étudier les suites judiciaires à donner à cette lamentable affaire. Quand on sait que les membres de ce syndicat « peuplent » le cabinet du Garde des Sceaux, il y a de quoi s’inquiéter !, conclut-il.


En novembre 2007 Anne-Lorraine Schmitt 23 ans avait été tuée par un récidiviste. La reconstitution et le procès avait eut lieu au tribunal de Pontoise.
En novembre 2007, Anne-Lorraine Schmitt, 23 ans était tuée par un récidiviste. La reconstitution et le procès s'étaient déroulés à Pontoise.

 

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

Le feu d’artifice de la Ville de Magny-en-Vexin, tiré du parc de la Rosière dans la soirée du jeudi 14 juillet. Vidéo signée Valoche.